Vidéo

A vous, mes petits miracles

Traduction trouvée sur le net.

« J’erre, je rampe.

Je suis à deux pas de tomber.

Je ne peux pas faire semblant d’aller bien.

Je suis lourde.

Je suis lasse, je ne pense pas clairement.

Je ne peux pas faire semblant d’avoir trouvé une terre inébranlable

Depuis que tu es dans les parages.

Je cours.

Je me cache, j’ai peur que tu ne me trouves jamais…

Je me suis toujours sentie perdue dans la foule.

Je descends, je me noie.

J’ai si peur de perdre. Je ne sais plus où donner de la tête.

Depuis que tu es dans les parages.

Je suis absurde et folle,

Je pense juste que peut-être

J’ai encore beaucoup de choses à comprendre.

Je gagne, je perds.

J’ai peur de ne jamais choisir…

Mon cœur battait si lentement,

Avant que tu ne sois dans les parages. »

Ca y est, depuis samedi j’ai enfin réalisé qu’il y a deux bouts de nous en moi. Je pense que c’est le fait que, s’ils sont toujours en vie, ils peuvent désormais s’accrocher. Et je réalise peu à peu que leur faible existence me donne des ailes, et que je n’ai vraiment pas envie de vivre sans eux. A l’idée de les perdre, je me sens déjà profondément triste. Avant eux, comme le dit cette chanson, mon coeur battait si lentement ! J’espère de tout mon coeur que le miracle va s’opérer, même si je suis prête à aller vers le don et que tout est prêt, j’espère que je devrai tout annuler… . Que le Ciel m’entende !

Publicités