Comment est-ce possible?

Je ne parviens pas à réaliser que j’ai deux embryons en moi depuis hier. Je n’y arrive pas.

Je sais que le transfert a eu lieu, j’étais bien là, mais c’est comme si tout en moi s’était déconnecté. Aux deux autres transferts, j’étais euphorique, je n’arrêtais pas de parler à mes embryons chéris, je leur disais tout mon amour pour eux. Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à leur parler?

Je me surprends à poser les mains sur mon ventre, mais c’est purement inconscient. Putain de merde (oui, rien que ça), qu’est-ce qui se passe???

Il y a des mininous en devenir, deux petits miracles qui se démènent pour vivre et s’accrocher, et moi…je n’arrive pas à les encourager, je n’arrive même pas à prendre toute la mesure de leur petite existence pourtant bien réelle. Comment est-ce possible?

Moi qui surfais sur internet à mes heures perdues de larve canapéïque pour connaître les fameux symptômes précurseurs d’une grossesse (quelle blague, tout le monde sait que c’est très aléatoire, mais tout le monde regarde quand même !), eh bien si je me connecte à la toile c’est pour mettre en place toutes les démarches pour la Belgique, sans parler des multiples appels. Moi qui me ménageais, qui ne me levais que pour le strict minimum, qui faisais attention à ne pas manger tout et n’importe quoi ; je me vois faire un peu de ménage (quand Loulou n’est pas là, il me lapiderait sinon), manger des repas juste pas du tout équilibrés, et quand mon Loulou me dit : » hey, mollo quand même, tu as nos bébés en toi ! », je lui réponds du tac-au-tac : « oui ben, ils sont même pas à j5 donc pas possible qu’ils s’accrochent pour le moment. Je peux donc encore me permettre de vivre mon quotidien comme d’habitude ». Ca le surprend, ça le peine, et ça me ressaisit : « je vais faire attention, je te le promets ». Et j’essaye au mieux de tenir ma promesse.

J’ai envie de pleurer….je suis un monstre de les laisser comme ça, de ne pas prendre la peine de m’attacher à eux, comme si c’était foutu. C’est dégueulasse de leur faire ça, peut-être que pour vous c’est ridicule car ils ne sont que de simples cellules sans coeur, mais ces cellules sont vivantes, ces cellules sont le fruit de notre amour, et ces cellules sont des bébés en formation, quelque soit leur stade de développement. Ca me crève le coeur….et je me sens perdue…en total dénie alors qu’en même temps je crois que c’est possible que ça fonctionne.

COMMENT EST-CE POSSIBLE, TOUT CA??

Publicités

Appel du laboratoire…bis

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre soutien, je prendrai le temps d’y répondre au calme.

Bon….nous avons 2 embryons, de mauvaise qualité. Ils vont nous les transférer juste pour nous faire plaisir, pour le fun. Mais pour eux, il n’y a aucune chance qu’ils s’accrochent. Et ensuite?…ensuite, rien. C’est fini.

Nous avons rdv au CECOS d’Amiens fin juin, à cette clinique ils proposent aussi des FIV IMSI. Alors nous saurons si eux nous redonnent une petite chance ou s’il faut de toute façon se résoudre au don. Nous en avions déjà parlé avec mon mari dès le début de notre parcours en Pma, nous nous attendions à ce qu’un jour ce genre de verdict tombe. Mais pas maintenant, pas là, alors que tout se passait si bien !

Bien sûr, mon mari a été autant effondré que moi. Ca a été une claque violente, il n’a su que dire pendant de longues minutes…puis on s’est dit qu’il y avait encore cette FIV en cours, et qu’il fallait y croire malgré tout. Mais maintenant…ne serait-ce pas naïf d’y croire encore?