Je commence à penser à toi…

Hello, petit frère ou petite soeur de mon ange, qui attend ton tour pour te loger au creux de moi. Je ne m’imaginais pas que je penserais si vite à toi, pour moi mon petit coeur naîtrait et serait là pour veiller sur toi et te protéger, et là nous nous serions imaginés avoir un deuxième bout de choux. 

Mais voilà, rien ne se passe comme on le prévoit. Et crois-moi, petit bébé, de là où tu es, tu peux déjà ressentir tout l’amour que l’on est prêts à te donner. Nous serons sans doute dans une angoisse oppressante pendant 3 mois, si tu y arrives… . Et si tu passes ce cap, nous nous laisserons envelopper de sérénité, peu à peu. 

Petit bébé, j’aimerais te dire que même si notre ange aura toujours une place très importante dans nos coeurs, tu ne seras jamais délaissé, jamais moins aimé. Ce sera juste différent. 

 

Je ne te promets pas de ne plus être triste dès lors que tu seras entré à ton tour dans nos vies, et même quand tu seras né(e), je ne peux pas te promettre de ne pas pleurer par moments.

Mais je te promets un amour éternel, fidèle, inébranlable. Je te promets de prendre les coups de la vie pour toi, je te promets de te donner ma vie si cela s’impose, je te promets de te porter jusqu’aux cimes pour que tu ne goûtes pas aux ténèbres d’une vie tourmentée et torturée. Je te promets de te passer avant tout intérêt personnel, et de te donner des ailes pour atteindre tes rêves. S’il faut que j’arrache les miennes pour te les donner, je le ferai.

Je te promets aussi qu’il y aura des failles, que je ferai des erreurs et que parfois tu auras honte de moi. Tu te diras parfois que tu te demandes bien pourquoi on est allés te chercher en Belgique si c’est pour qu’on s’engueule par moments, je te promets qu’à ton adolescence tu m’en voudras de mille façons pour mille raisons. Que tu pourras avoir peur d’avoir les mêmes fichus défauts qui sont les miens. 

Mais quand tu gratteras toutes ces imperfections, doux bébé, tu pourras trouver deux mots pour toi : JE T’AIME

Publicités

A toi pmette…

Toi, toi qui peut-être me lis dans le plus grand secret, toi qui peut-être passe par la même chose que moi…ne te laisse pas couler, ne te laisse pas sombrer, ne laisse rien ni personne te heurter, te culpabiliser, ou minimiser ta souffrance.

VIS, apprends à revivre, apporte à ton quotidien la lumière d’un renouveau, que cette lumière naisse de ton coeur, de ce creux de toi qui a honoré ton petit d’un amour sincère et immortel. Cette lumière-là, la nature ne saura jamais te l’arracher.

Ne sens-tu pas, tout au fond de toi, qu’il est possible de retrouver la force et l’espoir pour reprendre le combat? Parmi les cendres que tu formes, ne sens-tu pas à nouveau le battement de ton coeur qui tambourine à la porte de ton âme pour qu’elle regagne sa place et sois prête à aimer à nouveau? Ne sens-tu pas fourmiller et se rassembler quelques-unes de ces particules carbonisées, te reformer, te redonner du sens? Ne sens-tu pas la chaleur douce de l’amour de ta vie pénétrer chacune de tes cellules, irradier ton être qui renaît plus fort que jamais?

A toi, qui me comprends, qui sais ce que ça fait de se sentir morte et inutile, à toi qui sais ce que ça fait de croire sincèrement les paroles de tous ceux qui t’ont dit qu’ils étaient là si t’avais besoin mais qui ont été aux abonnés absents quand tu t’es tournée vers eux, à toi qui sais ce que ça fait d’avoir l’impression vertigineuse qu’une journée dure une éternité, ne t’en fais pas, ça passera.

La fragilité, l’immensité des cassures sur ton coeur ne disparaîtront pas, et tu ne le voudrais pas de toute façon, ce serait comme renier ce que tu as vécu avec ton bébé. Ces cassures seront ta force mon amie, ces larmes qui perlent amèrement le long de tes joues seront des armes acérées et menaçantes pour toutes les difficultés qui voudront t’écraser vainement.

Je peux te dire, que j’ai pleuré encore ce soir, que j’ai compté là où devrait en être mon cheminement avec mon petit ange, que j’ai crié à l’injustice. Mais je peux aussi te dire que je sens cette lumière poindre fébrilement mais inlassablement là même où des cassures lézardent mon coeur.

Tu sais ce qu’est cette lumière? L’ESPOIR. Aie confiance, nous aurons notre revanche, et nos anges de là-haut seront fiers de ce que nous serons devenues grâce à leur doux passage dans nos vies.

Bilan et résolutions !

LE bilan :

– choc anaphylactique en mai

– FIV ICSI 2 ratée >> virés « poliment » de notre EX-pma en juin

– Petite Pinoute Bisou qui rejoint le paradis des lapinous en juin

– vacances au Portugal catastrophiques, virés par la famille Portugaise (j’adooore ma vie) en juillet

– Nous tombons amoureux de la Belgique qui nous offre enfin une aventure humaine et plus de possibilités pour avoir bébé (août)

– Petite Pinoute Mousse part rejoindre Bisou en septembre

– bébé est enfin là au creux de moi en fin octobre.

– j’apprends la grossesse inattendue…de ma belle-soeur en début novembre.

– bébé fait partie des étoiles en décembre.

Ca, c’est le bilan de MEEEERDE… . Mais je ne regrette pas cette année, où j’ai aimé chaque jour plus intensément mon Loulou, où nous avons toujours plus appris l’un de l’autre, où nous avons acquis une force et un courage pour continuer notre parcours au-delà des frontières et des préjugés, où j’ai porté mon ange au creux de moi, où nous avons rêvé et commencé de beaux projets en amoureux, où j’ai ouvert mon blog et découvert et rencontré des pmettes génialissimes !! A commencer par Lisette, puis Tinkie, Ptit Hérisson, et enfin Little Wife (merci encore pour ce très très beau moment, toi et ton chéri vous êtes vraiment choux et gentils comme tout, faut trop qu’on se revoit !). 

 

Mes résolutions maintenant :

n°1 : effacer malencontreusement ET bloquer les numéros des grognasses enceintes en C1 qui m’ont dit de me bourrer la gueule (désolée pour la vulgarité…) pour oublier ma tristesse, et que c’était bien triste ce qu’il nous arrivait, mais la nature est juste !

 

n°2 : écrire chaque jour quelque chose qui m’a apporté du bonheur, même un tout petit rien.

n°3 : pimenter la vie avec des surprises pour mon Loulou, casser l’habitude qui s’installe bien trop vite.

n°4 : refaire la façade de Dame Nature. Cette connasse me casse bien les catagnettes depuis trop longtemps. Il est temps qu’on cause.

n°5 : vous rencontrer, organiser des petites rencontres pour qu’on partage toujours plus cette belle amitié entre nous.

n°6 : passer le certif pour conduire une 125 🙂 Loulou est super sexy sur sa moto, mais il est temps que je me la pète un peu aussi^^

n°7 : sport, sport, et sport ! 

n°8 : me faire un petit tatouage en forme d’étoile pour mon ange…

n°9 : aller revoir la Magicienne et recommencer les tentatives dès qu’on le sent, dès qu’on le peut, et fonder notre famille… . Est-ce vraiment une résolution ou un fantasme?

n°10 : revoir des comédies romantiiiiques (Little Wife, tu m’as donné envie de les revisionner !!)

n°11 : garder tout pour moi au niveau familial. On ne dira plus rien. Si un jour grossesse il y a et que ça se passe bien, ils seront mis au courant à partir du 4ème mois, et si on peut, plus tard.

n°12 : essayer d’expliquer au mâlou pinou Crackers qu’il a beau faire des « cronch cronch » d’excitation pour séduire Cookie, ça ne lui rendra pas ses testicules pour autant. Et que s’ils veulent vraiment des bébés, va falloir passer par le don de gamètes…^^ quoi que, même pas, Cookie vient d’être stérilisée. Ouch ! Ben, une lapine porteuse alors ! Je m’égare.

n°13 : manger de la cigogne et opter pour Chronopos*t. 

 

C’est reparti mon kikiii, Titpouce et son Loulou sont dans la plaaaace !

Je me sens totalement déjantée aujourd’hui ! 😀

Loulou et moi reprenons du poil de la bébête, et ça fait du bien ! Le soleil, le ciel bleu, les ballades à la plage, et puis les piques-niques devant un coucher de soleil radieux, tout ça nous émerveille. Je sens mon viiiiieeeeux corps (c’est ironique bien sûr !) traumatisé par la PMA se détendre enfin, et apprécier chaque moment de total « larving on the grass », et contrairement à ce que l’on peut penser, « grass » ne fait pas appel à ma cellulite dégoulinante de gras et de flotte, mais à l’herbe qui doit malheureusement subir mon poids graisseux dès qu’il fait beau !

J’ai le peps, la patate, et le Loulou est beau et a le poil soyeux, que demander de plus, franchement ! De quoi?? ah, oui, un bébé…ça vient, ça vient, tout doucement. D’abord, il fallait que j’aille voir mon gygy de ville aujourd’hui, mister Beach (jvous assure, c’est un beachboy beau gosse : il a le physique et l’attitude haha), pour voir avec lui s’il serait d’accord de nous suivre dans cette grande et périlleuse aventure Belge qui nous attend (suivis échos et pds + prescriptions). Eh bien c’est OUI ! Et pour fêter tout ça ensemble, j’ai même eu droit à mon frottis annuel, quel pied mes amies !! 😀

Une looongue liste d’examens m’attend, pour préparer le rdv à Rocourt :

Capture exams

Mais je suis la plus heureuse ! On va encore m’éventrer plusieurs veines gorgées de sang bien frais (ça fait plus gore comme ça, j’adopte ! 🙂 et en plus, ça me fait penser au début de roman qu’écrit Boule de Mousse 😀 ) Je sais qu’on part avec un gygy qui nous suit à 200%, qui nous dit qu’il n’a pas à juger nos choix de partir à l’étranger, et que si on a besoin de quoi que ce soit, on appelle et il fait le nécessaire. Magnifique, non? Ca me fait penser à la 4ème dimension de Marinette, j’en suis pas à ce point-là, mais on y arrive pas à pas 🙂 Tiens d’ailleurs, ça n’a pas de rapport mais j’ai ovulé hier, voilà voilà^^

Ajoutons à cela une Titpouce pas lâche du tout pour une fois, et qui a harcelé sa PMA chaque jour jusqu’à ce qu’on lui envoie son dossier chéri, qu’elle pourra présenter à sa nouvelle gygy Belge ! Applause !

Encore une bonne nouvelle? Bon d’accord 🙂 nous partons au Portugal lundi qui vient, jusqu’au 25 inclus. Et ça, c’est trooop bon. Nous serons à 4 km de la plage, dans une magnifique maison de famille, à partager de bons moments avec ma belle-famille (vous savez ce qu’on dit sur les Portugais…faites le lien sur le poil soyeux de Loulou :D), et surtout, surtout, se reposer !

Allez, c’est rien que parce que c’est vous, mais je vous présente les deux petites pinoutes qui, aujourd’hui, nous apportent consolation et bonheur : Mousse et Cookie (et pour le fun, le mâlou qui va avec son harem) :

Mousse

Mousse

Mousse

Mousse

Cookie qui s'endort pendant le bib'

Cookie qui s’endort pendant le bib’

 

Cookie

Cookie

Crackers et son oeil bionique

Crackers et son oeil bionique, indigné que Mousse ait joué avec ses granulés^^

Ah au fait, Dame Lapin, j’avais pas répondu à ton comm : quand je dis que Crackers est en mode Terminator, ça veut dire qu’il cherche à tout prix à zigouiller Mousse et Cookie. Ce nom nous est venu quand il a vu Mousse et que, tout en sortant une Kalachnikov, il lui a dit : « Mousse Connor? » 😀

Vidéo

Skyscraper

A tous mes échecs, à toutes les méchancetés gratuites auxquelles j’ai eu droit, à toutes ces personnes dénuées de solidarité et de respect face à notre douleur, à toutes ces imbécilités de phrases toutes faites pour donner un faux réconfort…voilà ce que je réponds :

Les cieux pleurent
Je regarde
En attrapant des larmes dans mes mains
Que le silence à la fin, comme si on ne nous avait jamais laissé une chance
Faut-il vraiment que tu me fasses sentir comme s’il ne restait rien de moi?

[Refrain]
Tu prendre tout ce que j’ai
Tu peux briser tout ce que je suis
Comme si j’étais en verre
Comme si j’étais en papier
Vas-y, essaye de me démolir
Je me relèverai
Comme un gratte-ciel!
Comme un gratte-ciel!

Tandis que la fumée se dissipe
Je m’éveille et me défais de toi
Est-ce que ça te ferait te sentir mieux de me regarder saigner?
Toutes mes fenêtres sont encore brisées
Mais je suis debout

[Refrain]
Tu prendre tout ce que j’ai
Tu peux briser tout ce que je suis
Comme si j’étais en verre
Comme si j’étais en papier
Vas-y, essaye de me démolir
Je me relèverai
Comme un gratte-ciel!
Comme un gratte-ciel!

Cours, cours, cours
Je resterai juste là
Et te regarderai disparaître, yeah
Cours, cours, cours
Oui, la marche est haute
Mais ici je suis plus près des nuages

Tu prendre tout ce que j’ai
Tu peux briser tout ce que je suis
Comme si j’étais en verre
Comme si j’étais en papier
Vas-y, essaye de me démolir
Je me relèverai

Comme un gratte-ciel!
Comme un gratte-ciel!

Comme un gratte-ciel!
Comme un gratte-ciel!

(Traduction internet)

Comment est-ce possible?

Je ne parviens pas à réaliser que j’ai deux embryons en moi depuis hier. Je n’y arrive pas.

Je sais que le transfert a eu lieu, j’étais bien là, mais c’est comme si tout en moi s’était déconnecté. Aux deux autres transferts, j’étais euphorique, je n’arrêtais pas de parler à mes embryons chéris, je leur disais tout mon amour pour eux. Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à leur parler?

Je me surprends à poser les mains sur mon ventre, mais c’est purement inconscient. Putain de merde (oui, rien que ça), qu’est-ce qui se passe???

Il y a des mininous en devenir, deux petits miracles qui se démènent pour vivre et s’accrocher, et moi…je n’arrive pas à les encourager, je n’arrive même pas à prendre toute la mesure de leur petite existence pourtant bien réelle. Comment est-ce possible?

Moi qui surfais sur internet à mes heures perdues de larve canapéïque pour connaître les fameux symptômes précurseurs d’une grossesse (quelle blague, tout le monde sait que c’est très aléatoire, mais tout le monde regarde quand même !), eh bien si je me connecte à la toile c’est pour mettre en place toutes les démarches pour la Belgique, sans parler des multiples appels. Moi qui me ménageais, qui ne me levais que pour le strict minimum, qui faisais attention à ne pas manger tout et n’importe quoi ; je me vois faire un peu de ménage (quand Loulou n’est pas là, il me lapiderait sinon), manger des repas juste pas du tout équilibrés, et quand mon Loulou me dit : » hey, mollo quand même, tu as nos bébés en toi ! », je lui réponds du tac-au-tac : « oui ben, ils sont même pas à j5 donc pas possible qu’ils s’accrochent pour le moment. Je peux donc encore me permettre de vivre mon quotidien comme d’habitude ». Ca le surprend, ça le peine, et ça me ressaisit : « je vais faire attention, je te le promets ». Et j’essaye au mieux de tenir ma promesse.

J’ai envie de pleurer….je suis un monstre de les laisser comme ça, de ne pas prendre la peine de m’attacher à eux, comme si c’était foutu. C’est dégueulasse de leur faire ça, peut-être que pour vous c’est ridicule car ils ne sont que de simples cellules sans coeur, mais ces cellules sont vivantes, ces cellules sont le fruit de notre amour, et ces cellules sont des bébés en formation, quelque soit leur stade de développement. Ca me crève le coeur….et je me sens perdue…en total dénie alors qu’en même temps je crois que c’est possible que ça fonctionne.

COMMENT EST-CE POSSIBLE, TOUT CA??

Collectif B-AMP

Alors oui je sais, vous avez sans doute déjà mis votre petit article là-dessus, ce qui fait que le mien est très redondant (c’est marrant, ce mot me fait toujours penser à gros dindon, bref…).

Mais il paraît que l’union fait la force, et en titpouce bien élevée que je suis, j’applique donc la demande de nos chères Irouwen et Kaymet, et vous invite donc à visiter ce merveilleux blog.

Nous sommes des milliers de couples dans la catégorie « infertile », mais malgré le nombre en constante augmentation, très peu de personnes autour de nous savent ce qu’un parcours en PMA implique. C’est dingue, non?

Alors voilà, ce collectif a été créé dans ce but. Faire entendre notre voix, partager, donner de notre expérience pour se soutenir, recevoir des encouragements avec ce qu’auront partager d’autres membres avec nous. Avec toi, chère copinaute !

Lance-toi, y’a pleins de trucs à faire, et toi qui a l’impression de pisser dans un violon  quand tu essayes d’expliquer ce que tu vis, ben là au moins l’occasion s’offre à toi d’être ENTENDUE, ECOUTEE. C’est quand même trop bien ! (vous voyez tous les efforts que je fais pour que cet article gros dindon soit un peu différent des vôtres?? applause ! 😀 )

A bientôt sur le collectif B-AMP : par ici !