RSS

Frayeur

16 Oct

Effrayée, mortifiée, pétrifiée.

Il ne fallu que quelques minutes pour que l’angoisse prenne le pas sur la tranquillité qui m’habitait. Me voilà assise sur le bord du lit d’hôpital dans lequel se trouve ma fille, effrayée, en larmes, en proie à des frissons, des incompréhensions.

Quelques heures plus tôt, tout allait pour le mieux. Enfin…ça allait mieux depuis la prise du traitement prescrit par la pédiatre puisque ma douce cumulait conjonctivite, rhinopharyngite, et otite.

« Comptez 48 à 72h pour que Poucinette aille bien mieux » avait-elle dit. J’avais forcément peur de ce traitement de choc, comme à chaque fois qu’il est question d’antibiotiques puissants pour éradiquer les virus attrapés chaque semaine à la crèche. Mais je savais aussi que c’était totalement irrationnel de reporter ma peur des allergies à la pénicilline sur ma fille, il n’y avait pas de raison. On m’avait dit que ce serait quand même un sacré coup du sort qu’elle fasse la même allergie que moi, qu’il fallait arrêter d’y penser (tiens, ça me rappelle un tout autre contexte où cette même phrase débile revient…).

Je rentrais tranquillement du travail, la tête bourdonnant encore de tous les rendez-vous, les clients et clientes croisés ce jour, ceux auxquels je me suis attachée, ceux qui m’ont fait rire, ceux qui avaient des attentes particulières ; on ne se doute tellement pas qu’un coup de clé dans la serrure plus tard, les yeux posés sur ma fille, tout allait se changer en cauchemar. ALLERGIE…à la pénicilline….non, c’est quand même pas possible, je dois rêver ! Et pourtant, Loulou me regarde perplexe, me montre le torse et le dos de Poucinette : elle est couverte de plaques.

Loulou semble ne pas comprendre au début l’urgence de la chose, il semble abasourdi, il a toujours redouté que cela arrive à sa fille, c’est comme si à ce moment précis il avait mis la tête dans le sable, pour se protéger. Je sens à ce moment-là qu’il a besoin que je prenne le relais, je m’exécute, le temps qu’il se ressaisisse et soit d’attaque.

On file à l’hôpital le plus proche, on nous annonce un minimum de 5 heures d’attente. On ne cherche pas plus, on reprend la route pour l’hôpital qui avait si bien pris en charge notre fille à 3 semaines de vie pour une suspicion de sténose du pylore.
Il n’aura fallu que ce temps de trajet pour que l’allergie atteigne le visage. J’ai envie à ce moment précis de juste prendre sa place, c’en est presque animal, j’ai envie de saccager tout sur mon passage, se sentir impuissante et devoir laisser des inconnus toucher ma fille, déterminer quoi faire et comment, ça me rend malade et très possessive.

La pédiatre sur place force sur la bouche de Poucinette avec son abaisse langue pour voir comment est la gorge, elle force tellement qu’elle coupe la lèvre inférieure de ma fille. Je suis folle de rage, je me contiens pour ne pas que ma fille s’affole plus, mais celle-ci hurle la bouche en sang. La pédiatre ne s’excuse pas pour autant, elle dit qu’il faudrait que je relativise, elle se ravise d’en dire plus en voyant mon regard noir et le ton de ma voix qui monte, puis change totalement de sujet en nous reposant exactement les mêmes questions qu’au début de la consultation (ou comment essayer de noyer le poisson dans l’eau).

Enfin elle sort et la puéricultrice lui administre un antihistaminique et de la cortisone. Poucinette s’étouffe, elle enrage, elle est totalement crevée, désorientée. Et moi j’ai juste envie à ce moment précis d’ouvrir les vannes.

Ce mois d’octobre est toujours aussi délicat à passer, il a été le mois-bonheur d’il y a maintenant 3 ans, celui où notre Envolé avait décidé de se nicher sous mon nombril. Je me lève chaque jour en ayant une pensée pour lui, et chaque jour je ravale mes larmes. Mais voir ma fille dans cet état, j’ai tellement eu peur que cette allergie dégénère, et surtout je me suis sentie tellement impuissante que j’ai pris à nouveau en pleine face ce constat terrible : rien n’est acquis, pas complètement. On peut tout perdre du jour au lendemain, on ne tient rien dans nos mains, aucun bonheur, aucun malheur. On doit profiter ou subir, et ce, sans avoir notre mot à dire.

J’ai tellement eu peur pour elle, je ne la lâche plus depuis et je pense que de son côté elle a aussi besoin de m’avoir auprès d’elle, on se colle l’une à l’autre, et on savoure. On attend que l’orage passe, on espère qu’il y ait des jours meilleurs, et surtout je prie fort pour que rien ne vienne me voler ce bonheur-là.

Si moi j’ai failli perdre la vie à cause d’une allergie à la con, je ne veux pas que mon enfant subisse un sort semblable, ou pire encore. Je sais que pour un come back sur mon blog c’est très sombre comme article, mais j’avais besoin de coucher ces mots dans ma tanière bloguesque, encore et toujours. Parce que ce blog a tout vu passer, tous mes état d’âmes, mes bonheurs et mes deuils, ma victoire sur Dame Nature (qui est décidément une sale pute, qu’on se le dise).

J’aimerais trouver une sorte d’apaisement et cesser de trembler pour elle, mais je crois avoir compris depuis le moment où j’ai découvert « 101 ui » que ce serait mon bonheur et mon fardeau de m’inquiéter pour ce que j’ai de plus précieux au monde. Il en a été de même quand j’ai eu mon coup de foudre pour Loulou. Je crois que je vais me faire des cheveux blancs très très tôt – j’avoue en avoir déjà…snif – mais ce serait quand même cool que la vie nous file des coups de pouce !

En attendant, notre Poucinette a ses traitements et aujourd’hui elle va mieux même si tout n’est pas parti complètement. Je pense qu’il faudra compter plusieurs jours. Je vais essayer d’aller recharger les batteries pour être forte pour elle, pour nous, pour ne pas que mon coeur déjà très lourd ce mois-ci le soit encore plus à cause de mes inquiétudes…PFFF !

 

Publicités
 
17 Commentaires

Publié par le octobre 16, 2016 dans Uncategorized

 

17 réponses à “Frayeur

  1. P'tit Hérisson

    novembre 18, 2016 at 5:12

    Quelle frayeur! Je n’ose imaginer le stress que vous avez vécu… Comment allez-vous maintenant?

     
  2. alicebvmcd

    octobre 20, 2016 at 9:48

    Quelle frayeur en effet !! j’imagine à peine l’état de stress dans lequel cela a pu vous mettre… 😦
    J’espère que vous allez mieux désormais et que Poucinette pourra trouver des traitements alternatifs qui lui correspondent… Bisous

     
    • titpouce

      octobre 28, 2016 at 11:15

      Elle a dû en tester un pour guérir de ce qu’elle avait attrapé, ça a été plus long mais ça a fini par enrayer le tout. C’est gentil en tout cas d’avoir laissé un petit message. Merci ❤

       
  3. Nanou

    octobre 17, 2016 at 8:36

    Comme tu dis, depuis le fameux 101, tu es vouée à être perpétuellement inquiète et protectrice de ta puce. J’imagine tellement ta peur, la souffrance de la situation et le besoin de couver encore plus ta poupée. Bon courage, je pense bien fort à vous

     
    • titpouce

      octobre 18, 2016 at 6:55

      Merci Nanou, moi aussi je pense fort à toi et tes petits hommes, ça fait tellement longtemps que j’aimerais trouver juste le temps de t’écrire un mail comme autrefois ! A force de repousser, il s’en est passé du temps… . Je t’embrasse très fort

       
      • Nanou

        octobre 18, 2016 at 8:14

        Avec grand grand plaisir pour retrouver nos longs échanges de mail. Plein de bisous à vous ❤ ❤ ❤

         
        • titpouce

          octobre 19, 2016 at 8:37

          Mail envoyé ❤
          je t'ai écris avec une autre adresse mail, mon compte a été piraté je pense. Plein de bisous aussi !!!

           
          • Nanou

            octobre 19, 2016 at 10:11

            J’essaie de finir de repondre demain mais les photos sont deja en pj pretes a partir 😘😘

             
  4. pmavie

    octobre 17, 2016 at 4:33

    Oooh ma pauvre comme tu as dû avoir peur…
    Plein de bisous à vous, fais plein de Câlins à ta princesse, vous avez besoin de contacts après ça c’est bien normal !

     
    • titpouce

      octobre 18, 2016 at 6:57

      Très très peur, mais là c’est rentré dans l’ordre et elle se porte vraiment bien. C’est dingue comme l’état de santé d’un enfant peut changer radicalement ! C’est très bien quand c’est dans ce sens !
      Embrasse bien ta poupée pour moi, gros bisous à toi !

       
  5. compoteen

    octobre 17, 2016 at 3:01

    Ohh lalaaaa… Pas drôle tout ça… J’espère que vous allez mieux toutes deux, plein de becots à vous 3!

     
    • titpouce

      octobre 18, 2016 at 6:58

      Oui là ça va mieux, Ayline se porte beaucoup mieux, les plaques ont enfin disparues et elle a de nouveau de l’appétit (parce que forcément, ça impacte rapidement sur l’appétit quand elle n’est pas en forme), du coup je vais mieux aussi.
      Plein de gros bisous à vous 4 🙂

       
  6. La Plume

    octobre 17, 2016 at 12:11

    Donc cette allergie est héréditaire du coup… Bref, au moins, vous savez et la prochaine fois, elle aura droit à un autre antibiotique. Quelle frayeur ! Bises à toute la famille et surtout à la puce

     
    • Moineau

      octobre 17, 2016 at 10:39

      Un médecin m’avait dit que ce n’était pas héréditaire mais tellement fréquent que c’était logique de voir plusieurs personnes d’une même famille touchées. Quoi qu’il en soit les allergies sont une plaie, et chez un gosse c’est encore plus angoissant… 😦

       
      • La Plume

        octobre 18, 2016 at 11:05

        Oui, c’est sûr. Moi je pense qu’il y a quand même une bonne part d’hérédité. Je vois déjà par rapport à l’asthme et l’eczéma chez nous…

         
    • titpouce

      octobre 18, 2016 at 7:10

      Je suis sûre aussi qu’il y a une question d’hérédité. Oui la pédiatre nous a dit qu’on tentera autre chose si besoin, et que Poucinette devra par contre faire un bilan chez l’allergologue dès ses 3 ans pour s’assurer qu’elle n’a pas les mêmes allergies que moi du coup (et elles sont nombreuses !). Bises à ta famille aussi.

       
      • La Plume

        octobre 19, 2016 at 9:17

        Plumeau est allé voir l’allergologue alors qu’il marchait à peine. Tests sur le bras pour voir si allergie aux PLV et à la morue. Rien ! Ouf mais il n’empêche qu’il fait de l’eczema quand même

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :