Un séjour à l’hôpital sous protocole ADALATE #3

La nuit a donc été mouvementée, mais les contractions quant à elles ne sont pas revenues. Je suis réveillée pour la prise de l’ADALATE, j’en profite pour appeler Loulou qui fait sa rentrée aujourd’hui comme bon nombre de profs 🙂

J’ai la gueule d’un zombie qui s’est fait éclater la tronche la veille par un tractopelle alors je me lave le visage, me pouponne, me coiffe, c’est important de se sentir quand même potable en hospi, ça participe au moral des troupes ça je peux vous le dire !
Le ptit dèj arrive, on me dorlote et on apporte tout ce que je désire, je n’en profite pas pour autant mais j’apprécie simplement qu’on se préoccupe de moi. Loulou a en plus ramené pleins de cochonneries chocolateuses à manger 😛  j’ai donc mon ptit bol de chocapic que je dévore !
Un médecin toque à la porte, c’en est encore un autre. Il me dit que le col n’est pas modifié et ne comprend donc pas ma présence ici, je ne comprends rien. Il me dit que si, à l’écho on voit bien que le col n’est pas modifié. Je lui explique que là, je n’ai jamais eu d’écho, et que l’écho dont il parle date d’il y a plus de deux semaines !!! Gros blanc, il se sent con le doc, d’autant qu’il y a deux infirmières avec lui et une étudiante^^
Il essaye de se montrer un peu pro du coup et me dit qu’on va faire une écho aujourd’hui pour savoir où ça en est maintenant. S’il a bougé, on lance le CELESTENE pour Poucinette et je reste encore 48h.


Cette journée-là connaît des petits rebondissements, et pas des moindres : déjà, un monito qui n’était pas prévu est finalement mis en place. Le résultat est parfait, il y a bien quelques petites contractions de ci de là, mais c’est on ne peut plus normal.

Ensuite, il y a l’entrée triomphale de mon sauveur, Gygy d’amour qui, apprenant que j’avais été hospitalisé, a volé à la rescousse vêtu de sa belle blouse blanche tel un chevalier servant sur son étalon blanc 🙂 (quoi, le récit est long, faut bien que je l’alimente un peu pour pas que tu t’endormes^^). Il était mécontent, mais alors vraiment mécontent.
Quand on est en MAP (Menace d’Accouchement Prématuré), on lance le protocole ADALATE (ça c’est bon) ET la maturation des poumons du bébé par CELESTENE. Il ne comprend pas que ça n’ait pas été fait dès le début, et a exigé que ce soit fait immédiatement. C’est en cours… .
Suite à ça, il est venu me voir dans la chambre pour discuter, voir comment j’allais et m’expliquer la suite des réjouissances. C’est lui qui va me faire l’écho du col cet aprèm’, et ça ça me rassure à un point que tu n’imagines pas. Il a toujours été très minutieux, compétent et doux alors je suis en totale confiance avec lui.
Ensuite, le CELESTENE est pris deux fois à 24h d’intervalle entre les deux prises. Donc demain même heure, rebelote la marmotte. Quand la dernière prise aura été effectuée, je pourrai rentrer à la maison (qu’est-ce que j’ai hâte !!!). Je continuerai chez moi l’ADALATE jusqu’à 34-35sa et ensuite advienne que pourra, Poucinette pourra venir dès que l’envie lui prendra.

Je pense très souvent à vous toutes, j’imagine le retard considérable que je prends sur les différentes publications d’articles et peste de ne pas pouvoir commenter, mais au moment présent je dois me consacrer pleinement à Poucinette, la rassurer, la dorloter comme je peux. Je n’ai pas pris la TV, pas de clé wifi, pas de téléphone non plus, je n’ai pas souhaité qu’on me visite (sauf pour Loulou bien sûr), j’ai ce besoin d’être au calme, d’apprécier le silence et me retrouver là dans ce lit avec ma petite fille au creux de moi, rien que toutes les deux dans ces moments privilégiés par la force des choses. Je pense au fond que je réalise que notre symbiose touche à sa fin, que bientôt je ne sentirai plus ses petits coups en moi, et déjà la nostalgie me saisit…

Pendant les monitos, la sage-femme m’a demandé de lui parler pour la rassurer, parce que l’appareil lance des ultra-sons qui ne sont pas agréables pour elle. Alors quand je vois son cœur s’emballer, je lui parle, je module ma voix, je vois avec bonheur le rythme s’apaiser, elle est à l’affût d’une caresse, d’un baiser de Loulou, et ça semble suffire à son bonheur (et au nôtre !).

C’est là que je comprends que oui, avant d’être enceinte j’étais une maman sans enfant. Mais aujourd’hui, j’apprends à être une maman tout court, j’ai ce petit être qui compte sur moi, qui dépend de moi, qui est face à l’inconnu et a besoin que je la rassure même quand j’ai mes propres craintes. C’est à la fois douloureux et magnifique que cet apprentissage de se donner corps et âme pour son enfant, et nous ne sommes qu’au début de notre chemin Loulou et moi.
Moi qui au début de la grossesse avait ce sentiment parfois de me sentir dépossédée de mon corps, je me rappelle avoir même utilisé l’expression « sac à bébé ». J’avais besoin d’apprendre, apprendre à fusionner avec mon enfant, attendre patiemment que les liens se créent et que l’on s’apprivoise. J’adore être enceinte aujourd’hui, j’adore voir mon corps changer, j’adore parler à ma tite chouquette, attendre sa réponse, attendre son éveil, rire aux éclats quand je la sens faire sa cinglée dans son cocon qui devient chaque jour plus étroit. Bref, le petit scarabé a beaucoup appris et ne demande qu’à apprendre encore 😛

Et le petit scarabé referme sa parenthèse MILK^^ (ne me lapidez pas à coups de spéculums, pitiééééé !!!)

Publicités

18 réflexions sur “Un séjour à l’hôpital sous protocole ADALATE #3

  1. C’est vrai que les médecins font souvent des boulettes comme ça avec les examens, résultat: soit on oublie de te les faire soit on te les fait 2 fois. Lors de mon hospitalisation (rupture des membranes à 32Sa), on m’avait dit que j’aurais des échos toutes les semaines pour vérifier le liquide… je n’en ai eu qu’une seule en 4 semaines et le médecin un matin me demande: de quand date la dernière écho, alors? ben regarde le dossier, banane…
    En tous les cas, courage, c’est bien si tu as pu rentrer à la maison, j’espère que ta poucinette restera au chaud très très longtemps (le plus incroyable, c’est que parfois il faut déclencher parce qu’ils ne veulent plus sortir, si si) et connecte toi sur mamanalitée, il y a d’autres mamans qui sont au repos comme toi.

    • Ah oui quand même, il aurait pu t’arriver des bricoles que personne n’aurait rien vu ! 😮 ça me sidère.
      Je ne connaissais pas le site, merci 🙂 Ce serait un comble qu’on doive me déclencher mdrrr mais après tout, Poucinette est une farceuse depuis le début^^

  2. Le recit de ta relation avec ta poucinette est tred touchant. 🙂 j ai eu aussi ce sentiment de nostalgie de mon gros ventre, de ce 2en1, penda t des mois apres sa naissance… j ai reussi a l attenuer, qd meme, grace au portage en echarpe, encore aukourd hui d ailleurs.
    plein peein de courage a toi, grosses bises

    • 🙂 Merci pour l’idée du portage en écharpe, ça pourrait m’aider, parce que là quand je vois que les larmes montent à l’idée d’accoucher, j’ai vraiment peur de faire une grosse dépression post-partum.
      Gros bisous Cé

  3. chappey dit :

    Très contente de te savoir rentrée 🙂 . J’ai été hospitalisée 15 jours avant ma césarienne pour surveillance en maternité (1 symptôme de pre-eclampsie..pour rien au final..). Idéal pour se reposer..lol..profite au maximum du repos at home. Rien ne vaut le cadre rassurant de la maison. Bonne soirée

  4. Sais tu que ta voix est sa première caresse? Quand tu parles ça fait des ondulations qui caressent le foetus, ce dernier se met alors à téter de bien être 🙂 Vu en direct avec la ptite étoile c’est trop chouette 🙂

    • Eh bien écoute tu m’as appris quelque chose, je ne savais pas ! 🙂 c’est génial que tu aies pu voir ça en live, ça a du être un moment très émouvant.

  5. Je trouve ça dingue que les médecins ne fassent même pas attention aux dates des échos, ça fait peur. Tu fais confiance et parfois faudrait pas trop…
    Contente que ça aille mieux. En plus les poumons vont être au top, c’est rassurant.

    • Oui, heureusement que gygy d’amour a fait son entrée, on s’en serait pas sorti.
      Je vais beaucoup mieux physiquement et moralement aussi, le fait de savoir que ses poumons seront prêts, ça m’enlève un sacré poids.

  6. C’est super que ton gynéco d’amour soit venu à la rescousse, rien de tel qu’un visage doux et familier dans ces moments d’angoisse. Ravie que tu sois épanouie malgré les difficultés, oui ce sont des moments magiques, et tout comme toi, j’ai un peu la nostalgie de ces moments de symbiose qui se finissent, bien que très pressée de rencontrer enfin mon petit bout.
    Juste pour info, le celestene peut donner plus de contractions, au cas où on te l’aurait pas dit, donc no stress si ça bouge un peu cette nuit, c’est normal.
    Des gros bisous, tu as mon numéro, n’hésite pas si besoin, et courage pour cette fin d’hospit’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s