Un séjour à l’hôpital sous protocole ADALATE #1

Eh bien ça y est, nous y sommes. Il n’aura pas fallu longtemps pour que le protocole soit lancé, mais malgré tout nous avions réussi à gagner deux semaines supplémentaires depuis notre dernière venue aux urgences.

Je replace le contexte pour vous aider à y voir plus clair :

Vendredi dernier, j’ai eu beaucoup de contractions encore, et quand Poucinette tapait dans le col j’avais cette impression étrange, ce fameux instinct qui dit que quelque chose ne va pas, que ce n’est pas comme d’habitude. Je mets du temps avant de le dire à Loulou, je ne veux pas créer d’inquiétude inutile et je me dis qu’en attendant je vais m’écouter, voir si cette sensation revient. Ca ne tarde pas à revenir, Poucinette tape dedans et j’ai le sentiment que mon col a bougé. Je finis donc par en parler à Loulou, et nous prenons tranquillement ce chemin que nous connaissons que trop bien maintenant, vers l’hôpital qui aura vu bien des désillusions et bien des espoirs dans notre parcours.
Je suis mise à nouveau sous monitoring, Poucinette est réactive, elle retrouve ses joujous et tape joyeusement dedans ! C’est tant mieux, au moins elle ne souffre pas de ces contractions, elle vit sa vie tranquillou et s’amuse avec un rien.

Le monito révèle des contractions très rapprochées, plus encore que la dernière fois. C’est Merlin qui est de garde ce jour (l’interne qui appelait Poucinette « La Chose » au tout début de la grossesse), il est adorable comme à son habitude, et fait les choses avec beaucoup de douceur. Un toucher vaginal plus tard, Merlin fronce les sourcils et reste silencieux. Je l’invite à parler, nous avons besoin de savoir. Le col a bien bougé, de dur, long et fermé il est passé à mou, mi-long et ouvert à un doigt en orifice externe. MERDASSE !

Le protocole ADALATE dont je vous ai parlé rapidement la dernière fois est cette fois-ci lancé, on m’explique que maintenant il faut réussir à tenir au moins jusqu’à 34sa, ce serait l’idéal pour Poucinette. Toutes les 15 min pendant 1h, j’ingère donc ce fameux comprimé d’ADALATE et on observe sur le monito si son action est efficace ou pas. Bonne nouvelle, c’est très efficace, Merlin est content et nous dit que si ça continue comme ça on pourra atteindre les 34sa. Il fait un prélèvement vaginal pour vérifier que tout va bien du côté de la flore du terrier magique.
On me monte dans ma chambre après m’avoir perfusée et effectué une prise de sang à la recherche d’une éventuelle infection. Je fais aussi pipi dans un minuscule petit pot (putain, déjà que je ne vois plus mon terrier magique avec ce bidou, mais alors réussir en plus à viser juste là c’est même pas la peine^^), je te laisse imaginer la complexité de la chose 😛

Je passe une nuit affreuse, les locaux me rappellent tellement notre dernière venue….je repense à mon petit ange, là-haut quelque part, je repense à tout ce sang, j’angoisse à chaque instant qu’on me dise que Poucinette va naître, pourtant je sais qu’on en n’est pas là, je retiens des larmes pour être forte pour elle, pour qu’elle sache que sa maman va se battre avec elle et fera tout ce qu’il faut pour que sa naissance soit retardée. Je ne dors que 3h cette nuit-là, j’ai très mal au cœur à force de cogiter et d’angoisser, je me sens oppressée. D’autant que l’infirmière de nuit est la même que celle qui m’a accueillie la nuit de ma fausse-couche, et elle se souvient de moi. Ses paroles ne sont pas délicates, je voudrais juste là maintenant me réfugier dans les bras de Loulou, poser ma tête sur sa poitrine et m’apaiser sous ses caresses.
Le matin, j’essaye d’exprimer mes angoisses, et comme je fais de l’arythmie on effectue un ECG : j’ai des pics à 144bpm. Je tombe sur une conne qui me dit d’arrêter de me faire des films, que c’est n’importe quoi, etc etc. Bref, tout pour m’aider à m’apaiser quoi hein !

Merlin est là ce matin, il arrive dans ma chambre et me trouve en pleurs, il prend une chaise et s’assoit tout près de moi pour discuter. Je lâche tout, je dis tout ce que j’ai sur le cœur, je lui reparle de la fausse-couche et de ces souvenirs sanglants qui me hantent depuis cette nuit, je lui parle de ce sentiment d’être incapable de mener une grossesse normale, je ne vais pas tout énumérer mais bref, je lui dis tout. Merlin a un effet ultra apaisant sur moi, c’est quelqu’un de très humain, très à l’écoute. Il me rassure d’une façon extraordinaire, il m’explique que Poucinette pourrait naître maintenant que tout se passerait bien pour elle, que c’est normal d’angoisser et de repenser à notre ange et qu’il comprend bien la douleur que ça provoque de retrouver cet environnement-là, mais qu’aujourd’hui rien n’est plus pareil, Poucinette VA naître, VA vivre et qu’on VA atteindre ces 34sa ensemble…

La suite dans mon prochain article…

Publicités

25 réflexions sur “Un séjour à l’hôpital sous protocole ADALATE #1

  1. alicebvmcd dit :

    Mince que d’angoisses en effet vs n’êtes pas épargnés… Dans cette nouvelle épreuve je note malgré tout que tu sembles bien répondre au traitement qui t’es donné et surtout surtout que tu es tombé sur un Merlin bien enchanteur et très humain… Bisous

  2. Je te retrouve avec émotion ma tit’poucinette… Et comme le dit Merlin, poucinette va naître, va vivre et va vous empêcher de dormir et va vous sourire à vous en faire pleurer d’émotion, oui…… Vous allez y aller à ces 34 semaines….même au delà !
    Énormes bises de réconfort en attendant 😉

  3. Plein de pensées positives pour la Poucinette et toi (et Loulou aussi), vous êtes très forts tous les 3, et la Poucinette n’a pas l’air perturbée alors je croise pour que tout se passe au mieux, que tu y sois très vite aux 34 SA…et plus si affinité!! Des bisous

  4. Emily ( coiffeuse) dit :

    Tout pleins de courage a vous deux , et puis zen attitude à ce stade la poucinette serais prise en charge dans notre hôpital 🙂 ils sont capable d’accueillir un bébé né à partir de 32SA 🙂
    Je ne pense pas te revoir au salon avant la naissance de poucinette alors 😦 ou des que tu aura le feu vert pour bouger c’est direct petit tour par « le salon  » pour te faire une beauté 😀
    Entre temps j’aurais peut être la chance d’avoir de tes nouvelles pendant la coupe de loulou 😃 gros bisous et au passage je veut la suite de l’article hihihi

  5. C’est si difficile de retourner dans les lieux… vraiment dur… Tu as bien fait de parler à Merlin, et je le remercie pour son écoute pour toi, ton homme et ta poucinette. Tiens bon, ça VA aller ! Des bisous

  6. Je te souhaite plein de courage ça doit être dur de traverser ça, quelle angoisse… Vivement que tu la serres dans tes bras, mais le plus tard possible évidemment…. Courage… ❤️

  7. Allez hop encore un peu de stress, vous en manquiez un peu ces temps ci!
    Allez Poucinette, reste encore au chaud, il t’es interdit de naître avant le babyack, nanméo!

  8. chappey dit :

    Ah la la, courage à vous deux, vous allez y arriver 🙂 ! Ce qui me choque, c’est le comportement du personnel soignant (vécu en grossesse patho et en néonatalogie pour moi ). Des garces et quand tu es mal, ça aggrave la situation. Au bout de 10 jours, j’ai vidé mon sac à la cadre de santé. C’est inacceptable, nous sommes des patientes. Ne te laisse pas faire,on ne choisit pas la santé quand on est si insensible… des bises !!

    • Je n’ai heureusement plus revu cette connasse durant mon séjour. Je suis totalement d’accord avec toi, c’est inacceptable de se faire malmener comme ça, on n’est pas là pour le plaisir hein, si on pouvait être chez nous tranquillement le choix serait vite fait ! Enfin…je suis depuis rentrée chez moi, et tu verras que de belles nouvelles ont enlevé toute peine face à l’indifférence ou l’incompétence.
      Je t’embrasse

  9. Je n’ai pas réussi à tout lire… Mais j’ai lu la fin et oui à ce terme Poucinette vivra ! Et ça, ça change tout.
    Courage pour l’hospitalisation.
    Je t’envoie plein de bisous Titpouce.

  10. Heureusement qu’il est là ce Merlin. J’espère que ça t’a fait du bien de tout poser sur la table, c’est nécessaire dans ce moment difficile à surmonter une nouvelle fois. Je suis rassurée de lire que Poucinette et toi êtes entre de bonnes mains et que Poucinette est hors de danger. Prends soin de toi ma jolie, nous on pense bien fort à toi et à ta puce. Des tas de bisous ❤

  11. Oh noooooon 😦 !!!! Espérons que le col ne bouge plus, tu es entre d’excellentes mains désormais.
    J’ai aussi pris de l’Adalate pour grossesse 1 pour calmer les contractions en 3ème intention mais ce n’était pas le même stade, le col était fermé. J’espère de tout coeur que cela aura l’effet espéré. Repos repos et surtout ne doute pas de toi ! OUI tu es tout à fait capable de donner naissance à un beau bébé, ne culpabilise pas surtout. Gros bisous

  12. Courage ma belle !!! Rien ne t’aura été épargné, mais je suis convaincue que vous y arriverez !! Tous ensemble: toi, Loulou, Poucinette et Merlin… Que l’enchantement opère !!
    Pour adalate, j’en prends depuis des mois pour espérer améliorer l’implantation, mais j’ignorais qu’on le prescrivait en MAP… Allez, on ne lâche rien et on reste à tes côtés jusqu’au bout. Bisous.

  13. savvt dit :

    Plein de courage à toi… j’ai été hospitalisée à 27sa pour menace d’accouchement prématuré et alitée jusqu’à 36sa.. tout va bien pour mes bébés (jumeaux) qui ont maintenant 2 mois et sont nés à 37sa tout pile. Je sais ce qu’est l’incertitude du lendemain… courage tu arriveras à 34sa et peut être même davantage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s