RSS

Archives Mensuelles: novembre 2014

Tic tac tic tac tic tac…

Oui, encore un article de pondu^^

Seulement on revient des urgences ! J’ai appelé la maternité car les douleurs de règles que j’ai depuis 3 jours me font vraiment penser aux mêmes douleurs ressenties avant la fausse-couche. La soignante que j’ai eu au bout du fil m’a demandé de venir par précaution.

Gygy d’amour a tout de suite été prévenu de mon arrivée, il a accouru entre deux consultations pour me faire passer en VIP 😛 et que je puisse avoir tous les soins nécessaires au besoin.

Après un monito de plus d’une heure, j’ai vu la sage-femme, adorable. Elle avait étudié tout notre dossier avant de venir, a parlé avec une extrême douceur, a respecté mon intimité en posant un draps pendant qu’elle me faisait un toucher vaginal.

Mon col a commencé à s’ouvrir en orifice externe, et quand elle l’a touché ça m’a relancé les douleurs de règles de plus belle. C’est donc bien mon col qui se prépare ! Je ne suis pas du tout en travail, malgré une putain de contraction que j’ai bien senti passer 😀

Mais tout doucement le col s’ouvre, Poucinette se prépare à sortir….maintenant, à savoir quand !

 
24 Commentaires

Publié par le novembre 26, 2014 dans Uncategorized

 

A l’orée des 35 sa

Je n’y crois pas moi-même, et pourtant dans deux jours nous serons à 35sa, le terme qui me paraissait terriblement long à atteindre.

Faisons le point. Niveau contractions, je ne me reconnais plus, il y en a très peu maintenant, pour ne pas dire plus du tout. C’est un comble^^ Mais ouf, quel soulagement !
En revanche, des douleurs de règles, de plus en plus. Je suppose que c’est tout simplement le bassin qui travaille, peut-être aussi que la tête de Poucinette appuie sur le col, que sais-je. Nous le saurons bien assez tôt le 5 décembre, pour la toute dernière consultation avec Gygy d’amour. 

J’ai eu ma consultation avec l’anesthésiste. Je suis une patiente vraiment galère pour la prise en charge car des allergies médicamenteuses, j’en fais plein. Au vue de mon « cas », je n’aurai pas le choix, je devrai prendre quoi qu’il se passe la péridurale pour assurer la sécurité de Poucinette et la mienne. 
L’anesthésiste a surtout les boules si on devait par hasard avoir recours à une césarienne d’urgence. Niveau antibios, ça va on trouve des alternatives. Mais pour les antalgiques, je n’aurai pas droit à la morphine, juste du perfalgan (mouhaha, la bonne blague) et de l’acupan (que je ne supporte pas du tout, c’est le truc qui m’avait rendue malade suite à la ponction de la FIV ICSI 1).
Mon arythmie est aussi un sujet délicat, puisque depuis que Poucinette est dans les starting blocks, je tourne autour de 130 battements minute. 
Il ne reste plus qu’à me souhaiter un accouchement de rêve par voie basse 😛 (pitiiiiié, que je puisse aller dans le monde des bisounours juste pour cette fois-ciiiii !)

Cette semaine marque aussi la fin des cours de prépa à la naissance. La dernière séance a été riche en émotion, nous avons fait de la sophrologie, c’était vraiment très intéressant et ça faisait remonter beaucoup d’émotions. 
Le groupe s’est amenuisé au fil des semaines, nous étions plus que 5 aux deux dernières séances. Les liens se sont resserrés, même si nous ne nous reverrons sans doute jamais c’était juste très sympa d’avoir une si bonne ambiance et aucun tabou. 
Ce qui m’aura fait le plus mal, c’est de devoir dire à chaque séance si c’était un premier bébé (on n’avait jamais la même sage-femme, mais du coup c’était des échanges très riches et variés). Je n’ai jamais osé dire que non, mais qu’en fait j’ai perdu mon Envolé, etc. Dès lors que tu dis que c’est ton 2ème, on considère que tout s’est passé à merveille et tu racontes ton expérience d’accouchement. Je ne me sentais aucunement la force de dévoiler cette part intime de ma vie. 

Mais à la dernière séance, quand la sage-femme a fait le tour en nous demandant à chacune comment on se sentait, les larmes sont montées tout de suite. Et j’ai pu parler, et j’ai pu exprimer mes peurs, mais aussi le fait que je suis dans l’acceptation que notre Envolé soit parti rejoindre la voûte céleste. Nous avons partagé beaucoup et c’est juste après que nous avons fait la séance de sophro. 
On a commencé par se concentrer sur le crâne, les os qui le constituent, les muscles, l’intérieur du crâne, les sensations de la peau, etc. Puis au fur et à mesure on descendait sur l’utérus, on se concentrait sur chaque zone, sur ses délimitations, sur la position de notre bébé, etc. Croyez-moi ou non, mais quand on a commencé, j’avais des douleurs sur chaque zone, mais aussi un bien-être assez paradoxal. Et plus on s’approchait de l’utérus, plus le bien-être était profond, palpable. Poucinette l’a d’ailleurs senti, elle s’est mise à gigoter et à se frotter sous mes paumes.

La sage-femme nous a demandé de trouver un mot qui décrivait notre état pendant cette séance, j’ai choisi le mot : acceptation. Oui j’ai mal quand je pense à mon Envolé, mais plus je descends vers Poucinette, plus le bonheur est grand et la sérénité prend toute la place.

Je suis aussi retournée voir mon ostéo chéri car les douleurs de dos étaient devenues insupportables, et le bassin n’en parlons même pas. Impossible de dormir couchée, je me calais dans l’angle de mon canapé, entourée de coussins et de mon amant Monsieur Saucisse 😀
La séance a été comme à l’habitude génialissime. On a aussi travaillé le périnée pour le détendre, il est d’ailleurs nickel chrome, tonique comme il faut, il se contracte et se décontracte à la demande 🙂 On verra si le après-accouchement je pourrai en dire autant^^
Toujours est-il que depuis cette séance je dors enfin dans mon lit auprès de mon Loulou (raviii), et la qualité de mon sommeil est bien meilleure.

Enfin, cette semaine va marquer aussi le début d’une liberté que je ne goûtais plus : celle de pouvoir bouger autant que je le veux (tout en écoutant mon corps, cela va de soi). J’ai déjà commencé à sortir à nouveau de temps à autre, progressivement, pas longtemps. Maintenant, je vais pouvoir cavaler 😛 

La valise est prête, Poucinette n’a plus qu’à signaler son arrivée !

 
9 Commentaires

Publié par le novembre 26, 2014 dans Uncategorized

 

Comment te dire mon ange…

…combien nous te sommes reconnaissants d’avoir fait partie de nos vies, de nous avoir montré que c’était possible d’avoir enfin un petit-nous, de nous avoir fait entendre le plus beau son au monde avec ton petit coeur si fragile. Mais qu’est-ce que tu nous manques !

Plus noël approche, plus je me souviens, plus j’ai mal, plus j’aimerais te serrer dans mes bras juste une fois, une petite fois. Mais en partant, tu as laissé ta place à une merveilleuse petite Poucinette qui nous apporte autant de bonheur qu’il est possible d’avoir.

Cela n’empêche que je pense toujours très fort à toi, tu es mon petit, mon tout petit, mon amour d’Envolé.
J’appréhende l’approche de noël, je me souviens que ce jour nous avons retiré les décorations une à une silencieusement, rangé le sapin, et nous nous sommes blottis l’un contre l’autre sur le canapé à attendre que ce jour de non-fête s’achève sans nous achever. Nous nous sommes aimés comme jamais, nous nous sommes câlinés de toutes nos forces et nous avons attendu que le courage nous revienne.

Nous avons repris le chemin de la PMA, et malheureusement la tentative s’est mal terminée. Il y avait tant de gêne dans la voix du biologiste qui nous a expliqué que le taux était positif, mais à 8, que ce n’était pas bon du tout. Je le savais que ce n’était pas bon, je savais que c’était la fin, mais malgré tout j’avais besoin d’y croire quand même pour survivre, pour sortir un peu la tête de l’eau après TOI. J’avais pas besoin d’entendre la réalité, je la connaissais. Je voulais juste y croire, un peu, peut-être me mentir à moi-même, qu’importe cela me faisait du bien de me dire qu’il était possible de porter la vie après TOI.
Le taux n’a pas évolué, on a eu ce coup de poignard au coeur et on était prêts à tout arrêter.

Et si on s’était vraiment arrêté, si on ne s’était pas dit : « et si…? », si nous n’avions pas pris le temps de nous écrire une lettre à chacun pour voir si on faisait la der des der? Poucinette ne serait pas là, tu t’en rends compte?
Mon ange, j’ai tant de peine à ne pouvoir que t’imaginer, ne pouvoir ni te toucher ni te parler…je veux juste que tu saches que nous avons continué de vivre sans jamais oublier ta douce présence dans nos coeurs et ta douloureuse absence dans mon ventre, nous avons espéré encore même si nous avons été chargés de désespoir, et aujourd’hui tu as une petite soeur qui ne tardera pas à venir au monde.
Je redoute la perte des eaux, car quand je les ai perdues avec TOI, cela sonnait la fin de tout. Je sais que ça sera différent mais j’ai peur d’avoir peur, de pleurer en pensant à TOI alors que le plus beau moment arrive enfin… . Je redoute le sang, il a toujours été synonyme de mort ou de négatifs. J’espère juste ce jour-là, mon doux Envolé, ne ressentir qu’une douce sérénité à te savoir lové sur ton étoile, et beaucoup beaucoup de joie car cette fois-ci tout sera différent.

A nos anges ❤

 
29 Commentaires

Publié par le novembre 17, 2014 dans Uncategorized

 

Allez courage les copines !!

Ne lâchez rien, je sais que c’est dur pour beaucoup d’entre vous, que vous vous sentez seules et incomprises. Vous en avez ras le bol de voir les autres avoir leur +++ et pas vous, qui avez ce sentiment de stagner encore et toujours.

Il y aura des jours meilleurs, accrochez-vous, vous allez aussi y arriver il n’y a pas de raison. Même quand on a ce sentiment que tout est noir, qu’il n’y a plus d’espoir, il y a toujours une petite issue qu’on ne voit pas forcément au premier coup d’oeil.

TENEZ BON ❤

 
4 Commentaires

Publié par le novembre 15, 2014 dans Uncategorized

 

L’écho du troisième trimestre à 32sa+5

Poucinette va très bien, mais c’est une toute petite crevette ! 1,7 kilos au compteur, ça reste dans la norme, mais dans la norme basse. Moi bien évidemment je m’inquiète, pas gygy d’amour. J’ai eu envie de pleurer, c’est irrationnel, totalement, mais je m’en suis voulue alors que pourtant je suis une bonne mangeuse. On se revoit de toute façon tout début décembre pour la consult’ du 9 mois, on fera une écho pour voir la croissance mais c’est juste pour me rassurer. Son poids à la naissance est estimé à 3 – 3,5 kilos grand max.

Mis à part ça, la tête est engagée dans le bassin tout comme il faut, mais la demoiselle n’a pas voulu montrer son profil pour qu’on la voie en 3D, snif snif snif. Pourtant, gygy d’amour a été ultra persévérant, il a essayé de la faire bouger, a appuyé, cherché plusieurs angles différents mais rien n’y a fait, elle est restée campée sur sa position. Par contre on a vu que Poucinette a des cheveux 😛

J’ai pensé à Miss Smile quand, au moment où je parlais avec gygy d’amour, on a vu Poucinette sucer son pouce 🙂 savoir que ma voix la caresse, c’est très émouvant.

La suite, rdv avec l’anesthésiste la semaine prochaine.

 
29 Commentaires

Publié par le novembre 12, 2014 dans Uncategorized

 

Consult’ chez gygy d’amour

Les nouvelles sont très bonnes, vraiment très bonnes.
Le col n’a pas bougé depuis l’écho faite par gygy d’amour, il est bien tonique et reste fermé. Gygy d’amour a senti la tête du bébé mais elle reste encore haute, donc pas d’inquiétude. Mon bassin commence à me faire sérieusement souffrir, mais ça aussi c’est normal, il se prépare pour le jour J.

Par contre, suite à trop d’intolérances à l’ADALATE gygy d’amour m’a dit de l’arrêter. J’ai été plusieurs fois à la limite de l’évanouissement, dont une fois où j’étais seule chez moi, ça devenait trop dangereux cette histoire. Alors comme mon col reste bien sage et qu’aujourd’hui nous sommes à 32 sa + 1 (hiiiii !!!), eh bien on ne cherche pas d’autre traitement, on arrête et on laisse les choses se faire maintenant.
Loulou et moi avons adoré entendre gygy d’amour dire que nous venions de passer un cap vraiment important, le fameux cap des 32sa. Maintenant, même si ce n’est pas souhaitable que Poucinette arrive, elle serait en prématurité modérée et grâce au CELESTENE elle pourrait très probablement respirer en autonomie 🙂

Niveau poids, on en est à +8,7 kilos. Ca me va ! Bon, gygy d’amour s’est bien marré quand je me suis retrouvée coincée entre la chaise et le paravent à me dandiner pour essayer de passer entre ces deux obstacles, j’ai eu un moment de solitude où je me suis sentie assez énorme quand même 😛

Prochaine étape, l’écho du troisième trimestre, la der des der, mercredi à 11h15. J’ai peine à croire que l’on arrive au bout de cette merveilleuse aventure, que bientôt je ne verrai plus gygy d’amour tous les mois. La première fois qu’on l’avait rencontré, on venait parce qu’on voulait avoir un bébé mais que ça ne venait pas, et que jusqu’ici les gynécos qu’on était allés voir nous avaient envoyé bouler. Lui, il nous a tout de suite prescrit une batterie d’examens complète, nous permettant ainsi de ne pas perdre de temps, et selon les résultats de pouvoir entrer en PMA rapidement. Il nous a accompagné dans notre désir d’enfant, dans notre grossesse avec notre Envolé, dans notre deuil, dans notre reprise, et dans notre grossesse avec Poucinette. Et c’est aussi lui qui nous accompagnera à l’accouchement, si tout va bien !

(soupiiiiir)

 
10 Commentaires

Publié par le novembre 8, 2014 dans Uncategorized

 

Un séjour à l’hôpital sous protocole ADALATE # FIN

Une heure et demie après son passage, Gygy d’amour revient avec l’appareil à écho. Une surprise, et pas des moindres, nous attend : le col s’est rallongé !! 😮 Il est à 41mm !! Bondidiou !!!!!! et en plus, comme je suis alitée Poucinette n’appuie plus sur le col et du coup celui-ci s’est refermé totalement ! Mais c’est noël avant l’heure et le paradis sur Terre ! Imaginez l’émotion qui me submerge là maintenant, je n’y croyais pas, j’imaginais un tout autre résultat. Là je serre à nouveau l’espoir fou que ma petite fille naisse après 35sa, ai-je raison ou tort cela m’indiffère, cet espoir nous porte !!

Le traitement agit super bien, l’alitement également, et notre ange gardien fait du bon taf ! 😉 C’est une super bonne nouvelle, j’ai encore une prise de CELESTENE demain à 14h et enfin je rentre à la maison retrouver notre petit nid d’amour, mes petits pinous qui font dixit Loulou la grève des léchouilles depuis mon absence et mes repères. Loulou est en chemin, il ne sait pas encore, je n’ai pas voulu lui annoncer la nouvelle par texto, je veux voir ses yeux briller et pouvoir le serrer contre moi. Ah tiens d’ailleurs, le voilà qui toque à la porte….mon Loulou ❤


Voilà, Loulou chéri est reparti, le voir enfiler son manteau est à chaque fois difficile, heureusement demain est un autre jour 🙂 Il a été ravi d’apprendre que le col s’était rallongé et refermé, on a bon espoir.
Gygy d’amour est repassé en soirée car je commence à avoir une réaction cutanée à cause de l’ADALATE (décidément celui-là !), on va surveiller tout ça. De toute façon, je le revois vendredi, on fera le point ensemble à ce moment-là au pire des cas. Une sage-femme du cours de prépa m’avait reconnu le soir où nous nous sommes rendus aux urgences, et était venue me voir en salle de pré-travail quand j’étais sous le fameux protocole du comprimé toutes les 15 minutes. Elle avait beaucoup discuté avec moi, ce fut très agréable et libérateur car j’ai pu poser des questions que je n’avais pas osé formuler en groupe de prépa. Eh bien comme elle travaillait ce jour, elle est venue me rendre visite et est restée pratiquement 1 heure à papoter avec Loulou et moi. Je me sens entourée, dans ma bulle zen, je savoure.

Faudrait que je te cause aussi des menus de l’hôpital qui sont loin d’être mauvais, vraiment loin de là, mais c’est plus…sur certaines incohérences qu’il y a eu des couacs. Genre, je ne suis pas immunisée contre la toxo donc on m’enlève pour l’entrée la charcuterie et on la remplace par….des crudités !
On sait que je suis enceinte mais on me sert du coq au vin, et un dessert au rhum^^
Enfin, ils avaient tellement peur que mon transit soit ralenti que je n’avais que des légumes en veux-tu (ou pas) en voilà, ils étaient délicieux mais ça m’a foutu une de ces diarrhées leur histoire !! Je leur ai supplié d’arrêter de s’imaginer que mon transit est en RTT parce que là je fais plutôt du 4G et pas qu’un peu 😛
Bon, ce soir j’ai eu du riz du coup^^

Je me rends compte que mon article doit juste bien vous emmerder, ça fait la tite pétasse enceinte qui raconte sa life à tout le monde, jusqu’à parler de l’aspect appétissant de ses selles^^m’enfin, vous me connaissez hein, c’est pas l’habitude de la maison que de vous raconter en mode « vis ma vie de pregnant bitch » le déroulement de mes journées.


Cette nuit, l’infirmière de nuit était une autre personne qui m’avait déjà vu, également lors de … l’envol de notre ange. Elle venait prendre ma tension qui cette fois n’est plus maintenue par RINGER, histoire de voir comment ça va se comporter à la maison avec uniquement le traitement de fond. Je suis à 8/6, c’est bas mais c’est correct, j’ai perdu trois points de tension avec le traitement.

En dehors de ça, elle a pris elle aussi le temps de converser avec moi, me disant que c’était beau pour elle de voir des happy end après de tels drames, un tel parcours du combattant car c’est vrai que nous nous sommes croisées à plusieurs moments difficiles pour nous, elle nous a vu brisés, rongés par l’absence de notre Envolé, dévorés de chagrin, angoissés pour Poucinette à plusieurs reprises… . Et ce soir elle découvre un bidou tout rebondi, grouillant de vie et de belles promesses.
Elle m’a demandé de la faire appeler quand Poucinette viendra au monde, elle veut voir cette petite merveille pour laquelle nous avons tant lutté. Je n’ai pas de fierté quand j’écris ça, je sais que le prix des sacrifices et des souffrances pour arriver jusqu’à elle est inchiffrable, mais il l’est tout autant que l’amour que nous lui avons porté et nous sommes portés avant même qu’elle n’existe. Je suis juste heureuse que sa vie ait de l’importance aux yeux des autres, que cette petite existence soit porteuse d’espoir, l’accomplissement du rêve d’un couple qui s’aime éperdument. Un rêve que toute une équipe a partagé avec nous à la Maison des Lutins, un rêve non plus de vengeance sur DNLP mais juste un beau rêve que l’on nourrit de beaux sentiments, notre rêve éveillé est enfin là, dévoilé délicatement aux yeux de chacun. Le voilà ce doux rêve qui émerveille déjà, il s’agit de notre douce A. (je te frustre là, hein ?). Et bientôt, elle sera parmi nous, notre petite fleur.

La nuit est passée tranquillement, j’ai eu quelques contractions mais je n’étais pas inquiète, Poucinette avait une sacrée bougeotte, elle n’en finissait plus de tambouriner à tous les endroits atteignables^^ J’ai vraiment très bien dormi, sans atarax, sans contraction de plus, et le jour s’est pointé timidement. La tension ce matin est à 9/6, c’est vraiment bien, ça se maintient. Plus que le CELESTENE à avoir aujourd’hui 14h, et nous pourrons rentrer à la maison (ça me rappelle l’expression de Julys dans un de ses commentaires : « home sweet home avec ton homme » 😀 ) ; reste à savoir sur quel médecin je vais « tomber » aujourd’hui, nous verrons bien !


Gygy d’amour est exceptionnel, c’est un gygy gold 5 étoiles ! 😀

Dès lors qu’il a su pour mon hospitalisation, il a pris les choses en main. Si bien qu’aujourd’hui, il a appelé le médecin du jour pour lui donner la conduite à tenir à mon égard, à savoir CELESTENE et sortie + me remettre l’ordonnance qu’il a préparé la veille pour la continuité du traitement.
Le médecin est donc venu me voir pour me répéter les consignes données par gygy d’amour, et est ressorti aussi sec de ma chambre^^ Tout a été appliqué à la lettre, là on m’a enlevé la perf, j’attends juste encore la sage-femme pour un dernier monito avant retour à domicile. Ca y est ma Poucinette, non seulement on rentre à la maison mais en plus vendredi on sera à 32 sa, une semaine de plus de gagnée depuis le début des ennuis (26sa). ON VA Y ARRIVER !!!

Voilà le fin mot de l’histoire 🙂 comme vous l’aurez compris, ces articles ont été rédigés lors de mon hospitalisation (du vendredi 31 octobre au mardi 4 novembre) et publiés au fur et à mesure. Pour le moment, ça va. Je ne supporte pas très bien l’ADALATE mais ça va le faire, il faut tenir bon de toute façon. Je revois gygy d’amour demain, j’espère que mon col sera resté fermé, nous le saurons bien assez tôt. Merci pour vos petits mots qui m’ont réchauffé le coeur

 
25 Commentaires

Publié par le novembre 6, 2014 dans Uncategorized