Vidéo

Ca fait 6 ans

 

 

Que nous nous sommes avoués tous les deux que nous nous aimions.

Nous, le coup de foudre s’est fait dès le premier regard. Un seul week-end de mai a suffi, à nous, deux inconnus, de tomber follement amoureux l’un de l’autre.

Je me souviens de ce soir où nous avons cherché la Grande Ourse, une nuit étoilée comme celle-ci fut témoin de notre amour timide, inavoué, mais grandissant. Et cette promenade sous un soleil de plomb, après qu’il m’ait offert une glace à l’italienne devant une vue imprenable sur la mer, sous le regard de la nature nous avons parlé, parlé, parlé et les heures ont défilé ainsi. Je me souviens de sa main effleurant la mienne, je me souviens lui avoir parlé de mon rêve : épouser un homme sensible, un musicien (pianiste), un homme qui n’a pas peur de pleurer, un homme qui partagerait son savoir aux enfants. Lui, souriait intérieurement : à la rentrée il allait être professeur, et de plus il était pianiste ❤

Ses yeux bleus, ses si beaux yeux bleus me firent chavirer et je ne luttais pas malgré ma fragilité à cette période, moi qui avait été tellement malmenée en amour. Je savais, cette fois c’était différent. Jusqu’à dire à ma meilleure amie : c’est lui, pas un autre. Nous nous aimons, et ce sera lui que j’épouserai.

Des adieux difficiles, car on ne s’était rien dit, et on savait encore moins si un jour on se reverrait. Je me souviens de ses bras qui m’enlacèrent si fort qu’ils me portèrent dans les airs, et je me souviens de ses doigts qui se pendirent au mien, quelques secondes furtives, les yeux dans les yeux.

 

1 semaine après, je le voyais : c’était le destin, c’est sûr. Moi qui n’étais encore qu’au lycée, on faisait une sortie dans LA ville où Loulou habitait. Moi qui suis si sage, je fraudai, envoyai un texto à cet homme que j’aimais de plus en plus pour lui dire où j’étais. Lui, qui tenta de me retrouver non sans mal tandis que mes profs changeaient le programme et me mettait dans le groupe qui devait partir à une réunion pile à l’heure où lui devait être là. Moi qui, entendant mes amies me dire qu’il avait été là mais qu’il était parti, sorti du bâtiment à pas de loup les larmes au bord des yeux, m’appuyai sur la balustrade et, levant les yeux le vit, Lui, qui m’attendait depuis deux heures.

Moi, qui couru le rejoindre, qui sauta à son cou au grand dam de mes profs. Lui qui, depuis cette rencontre, commençait à oeuvrer sur mon coeur abîmé par la vie et mon corps que je détestais, voyais pour la première fois l’épanouissement dans mes gestes. Lui qui enfin, souffla à mon oreille avant que je monte dans le bus : tu es toute mignonne avec tes cheveux comme ça.

 

Mais nous qui dès le début connurent des obstacles, apprîmes à nous battre pour notre amour, jusqu’à encore braver les règles et enfin s’avouer le 3 août 2008 que rien ni personne ne pourrait amenuiser ne serait-ce qu’un tout petit peu cette flamme dévorante de notre passion

 

6 ans plus tard, nous voilà. Amoureux, heureux, et toujours les papillons dans le ventre quand nos yeux parlent mieux que les mots et mettent du rouge aux joues ❤

Publicités

8 réflexions sur “Ca fait 6 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s