Une première rencontre, une impression de déjà vu mais….non en fait, très différente

Bon, le titre est le long je te l’accorde^^

Mais je ne savais pas quoi mettre de plus synthétique ! Alors voilà, je plante le décor : cette nuit, je me suis réveillée, j’ai toussé et ça m’a déclenché une douleur qui m’aurait fait bondir si j’avais été moins la tête dans le brouillard. La journée, rebelote, des douleurs très fortes situées principalement sur l’ovaire droit, des difficultés intermittentes pour marcher. 

 

Alors j’ai appelé tranquillement la maternité de mon hôpital pour avoir des éventuelles explications, des conseils pour me soulager, n’importe quoi qui puisse me rassurer. La personne que j’ai au bout du fil a peur que la grossesse soit « mal placée », que même si mes taux paraissent très bons, cela ne veut rien dire à ce stade de la grossesse. Elle me dit qu’il faut venir, ne serait-ce que pour être rassurée et être certaine que tout va bien. 

Je regarde Loulou, désolée (il avait aussi fallu, à 2 jours près, se rendre à l’hôpital pour notre ange), nous partons pour l’hôpital et attendons un petit peu plus d’une heure l’interne. Quand celui-ci m’appelle, je souris car c’est celui qui s’était occupé de moi tout le long de mon hospitalisation en décembre. Il se souvient de moi d’ailleurs et est super heureux pour nous d’apprendre la bonne nouvelle. 

On passe aux choses sérieuses, déshabillage express et introduction toute douce de mon amie la sonde dans le terrier magique. Je scrute l’écran, je ne vois que l’utérus et commence à m’inquiéter…quand tout à coup, il apparaît, mon petit, mon tout petit ❤

 

« La chose fait 3,8 mm » dit l’interne, ce à quoi je réponds : « la CHOSE dont vous parlez, c’est mon bébé monsieur, aussi petit soit-il c’est le fruit de notre combat ». Il rétorque « ben, c’est une petit chose, un grain de riz si vous préférez », le sourire en coin. Pour clore la question sur l’appellation de Franz, j’appuie mon argument de choc : « vous verrez quand ce sera votre tour de river vos yeux sur cet écran pour voir votre CHOSE, vous verrez que pour vous ce sera l’émerveillement, et votre BEBE ». Titpouce : 1, L’interne : 0 : BAM !!!! Il rigole, avoue gêné que oui vu comme ça, c’est sûr que c’est un argument irréfutable.

Franz est bien là, un seul petit sac gestationnel en forme d’oeuf de pâque, tout ovale ! Même ce petit tétard est très différent de mon ange, tout est différent. Il s’est placé ailleurs dans l’utérus, voilà pourquoi j’ai bien moins de douleurs 🙂 L’interne a rajouté (c’est fou ce qu’il ressemble à l’acteur qui joue « Mer*lin dans la série du même nom !) qu’il était parfaitement placé, que c’était une chance qu’on ait pu le voir !

 

Nous sommes repartis les yeux pleins de rêves, le regard plus que jamais amoureux et heureux, acceptant que parfois les imprévus créent de belles rencontres. Notre rencontre avec toi, mon bébé.

 

PS : la douleur en question est due à la présence d’un kyste sur l’ovaire…gauche qui s’est déplacé et crée un déséquilibre par rapport au poids de l’utérus, donc ça fait mal à droite, CQFD 😀

Publicités

CODE COULEUR

Je veux croire que ma grossesse va bien se passer, que Franz sera parmi nous le 5 janvier 2015. De l’auto-persuasion ou simplement la foi? En tous les cas, je veux y croire. Tout ira bien. 

Je sais et ne peux que comprendre que certaines d’entre vous ne trouveront plus la force de venir sur mon blog commenter, ou simplement cliquer sur mon lien par peur de tomber sur un article qui leur feront du mal. Les copines, j’ai trouvé une solution. Hors de question pour ma part de vous laisser tomber, de vous blesser, ou d’arrêter voire même supprimer mon blog passée les 3 mois de grossesse (comme j’ai pu le lire pleins de fois, les blogs des copines enceintes sont la preuve que ça peut fonctionner, c’est un encouragement ; et puis pour moi, c’est important de parler de Franz…il est le fruit de notre combat) Alors j’ai trouvé une solution révolutionnaire 🙂 (ou pas…). Un code couleur !

Ainsi, quand vous verrez que l’article porte la couleur VIOLETTE, c’est pour parler Franz en mode guimauveries et love love love. Moi de mon côté, je peux ainsi m’exprimer sur ma grossesse et me l’approprier petit à petit, et du vôtre vous pouvez vous protéger. Alors, elle est pas belle la vie?

Le code couleur devrait s’appliquer petit à petit, en fonction de la progression de cette grossesse. Faut pas croire que je n’ai aucune inquiétude pour déjà parler de la progression de la grossesse, je suis souvent morte de trouille car ma grossesse actuelle est déjà très différente que la précédente (je n’ai pas de douleurs à proprement parler depuis 3 jours, alors qu’avec mon ange c’était très douloureux tout le temps), mais je veux laisser les inquiétudes et me concentrer sur la sérénité qui ne demande qu’à s’installer tranquillement. Voilà, dites-moi si cette idée de code couleur vous semble bien. J’espère sincèrement ne pas perdre des copines en route…je tiens beaucoup à vous toutes.

 

Franz est toujours là, et bien là !

Je tenais avant tout à vous remercier par rapport à mon dernier article (je vais répondre aux derniers commentaires d’ici sous peu !), cela m’a fait énormément de bien de pouvoir extérioriser, et de voir que j’étais loin d’être la seule, mais qu’en plus cela n’aurait aucun impact sur le développement de mon bébé. Alors, un grand MERCI !

 

Aujourd’hui, le contrôleur est passé me voir, besoin de poinçonner mon billet. La boule au ventre, je le lui ai tendu fébrilement, priant plus que jamais pour que tout se passe bien et que je ne sois pas jetée hors du train.

Et j’ai entendu un « clic », le billet a été poinçonné ! Le contrôleur me l’a rendu, les lèvres étirées sous sa grosse moustache : « Madame Titpouce, il semblerait que vous faites bel et bien partie du voyage ! » Il repart, va voir les copines, et fait ainsi chaque jour le tour des wagons. 

Le taux d’aujourd’hui est à 2127 ❤ prochaine étape, l’échographie prévue le 13 mai. J’ai hâte !