Merci mon ange…

Merci à toi, ma bonne étoile, qui a entendu le souhait de ta maman. Cette nuit, le sang se mit à couler, mes larmes aussi, mais au moins tu t’en vas dans le secret, naturellement. 

Là où les médecins disaient que ce n’était plus possible que tu te décroches de toi-même, tu as été un amour de bébé, et tu t’envoles, mon amour. Merci

Publicités

Depuis la Maison des Lutins…

Il a fallu que j’appelle pour les tenir au courant. Oh comme cela fait du bien d’avoir au bout du fil, comme à chaque fois, une voix chaleureuse et accueillante !

Une infirmière écouta la nouvelle et m’exprima toute sa tristesse. Mon bébé a eu de l’importance pour beaucoup de personnes, nous ses parents, ma famille, des pmettes (vos commentaires me font du bien, ne me lâchez pas … j’ai besoin de vous), notre pma… .

Bien sûr, ma voix était tremblante, mon coeur écorcha fit remonter un fleuve de larmes, mais c’est avec beaucoup de patience qu’elle me réconforta, je me sentis bercée par la douceur de ses mots. J’en ai tant besoin, c’est si essentiel pour me reconstruire… .

Elle me proposa que La Magicienne me rappelle dès que possible dans la journée, ce que j’acceptai avec empressement. Je voulais comprendre, je voulais entendre de sa bouche que je n’y suis pour rien, que je ne suis pas une mauvaise maman, et qu’on pourra recommencer sans crainte. 

A peine 10 minutes après, mon téléphone sonna, oui ce numéro je reconnais, c’est ELLE. Sa voix tout aussi douce que l’infirmière que j’eus précédemment m’enveloppa dans une bulle consolatrice. Elle m’expliqua que malheureusement, nous n’étions pas épargnés et qu’elle comprenait toute la déchirure que cela nous causait. Mais qu’on n’y pouvait rien, si notre ange est parti c’est que son coeur avait de sérieuses malformations. Ca arrive 1 fois sur 6, et pour notre plus grand malheur il a fallu que l’on fasse partie de cette « 1 FOIS sur 6 »!…

Pour continuer, je suis à un stade trop avancé pour procéder à l’expulsion par Cytotec. Ce sera donc le curetage… . Ma hantise… . Elle a tenté de me rassurer, que ça se passerait bien et qu’après un bon cycle de repos, si on se sentait d’attaque et que si tout était cicatrisé, on pourrait reprendre les essais et que maintenant qu’on est tombé dans le mauvais côté des pourcentages, il y avait très très peu de risque que ça réitère. 

Après encore quelques encouragements et beaucoup d’écoute sur mes questionnements, nous avons terminé cet appel avec un « A bientôt, appelez-nous dès que vous vous sentez prête ».

 

Dans ce deuil, je me dis que nous sommes vraiment entourés. Comme le dit le slogan de cette PMA, c’est « une aventure humaine », ils me l’ont prouvé encore et ça aide à passer ce moment un peu moins douloureusement, avec malgré tout de l’espoir qui renaît, et la rage de se battre, ne rien lâcher, pour nos anges, pour cette équipe qui nous soutient plus que jamais, et pour NOUS.

Vidéo

Vole mon amour

Mon ange, décroche-toi, pars tranquille, nous comprenons. Nous comprenons que tu sois parti en silence, nous comprenons que tu sois resté accroché malgré tout, nous comprenons que l’amour que tu as pu ressentir de papa et maman ne t’aide pas à quitter ton nid.
Mais va mon amour, va rejoindre les étoiles, va et veille sur nos vies, veille sur tes deux frères et soeurs partis avant toi.
La veille du jour où on a su que tu étais au creux de ta maman, nous avons vu une étoile filante. Le ciel nous accordait un de ses plus beaux joyaux à deux pauvres êtres comme nous. Il nous l’a repris, la voûte ne brillait plus assez.
Mais nous n’oublierons pas, mon ange, ta douce arrivée dans notre vie. Tu aurais été une fille, ton nom aurait été Ayline, « poussière d’étoile ». Tu aurais été un garçon, nous t’aurions nommé Lucas, la « brillance », la « lumière ».

Mon ange, ne te retourne pas, va, libère-toi de ce corps qui te porte inerte, cherche la paix dans le creux des nuages, et n’oublie pas tout l’amour que l’on te porte.

Vole mon amour…

On n’oublie jamais

Je caressais mon ventre, il me semblait plus rond. Il semblait que je voyais un spécialiste pas du tout à l’écoute, je lui ordonnai de m’écouter. Il me regarda, l’air distrait, je lui expliquai tant bien que mal combien j’avais besoin d’être entourée d’une équipe de choc pour cette grossesse si précieuse.

Et j’ai fondu en larmes, regardant mon ventre, et dit : je ne veux pas le perdre comme ces deux petits que j’ai perdu au tout début. Ce spécialiste fut tout à coup réconfortant, essayant de m’apaiser…

Je me suis réveillée à ce moment-là, les sanglots prêts à se déverser. Non, je n’ai pas oublié, je n’oublierai jamais. Mes petits anges, je ne parle pas souvent de vous, votre existence fut très très brève, mais je ne vous ai pas oubliés. Vous resterez à jamais dans nos coeurs.

J’espère avoir bientôt de la sérénité, plus je me rapproche du 16 décembre, plus les cauchemars s’emparent de mon esprit…

Un bel échange

J’étais déçue de ne pas pouvoir être parmi vous pour ce fameux rdv Bamp sur Paris. Ne pouvant pas faire au-delà de 20 minutes de route, je n’ai pas préféré prendre de risque. 

Pourtant, pendant que bien des Bampettes se rencontraient et échangeaient, j’ai eu moi aussi le privilège de rencontrer une pmette en or !

Ce n’est autre que Ptit Hérisson 🙂 Je n’ai pas eu le privilège de la voir en face de moi en chair et en os, mais Sky*pe fait des merveilles ! C’est une Titpouce bienheureuse qui a pu rire, se détendre, écouter, partager, apprendre avec une personne au grand coeur.

Ce qui est difficile, c’est que quand la cigogne est passée, on a l’impression d’être le c** entre deux chaises, c’est compliqué. Parce qu’en même temps on se sent toujours pmette, mais il y a un nouveau monde qui s’offre à nous. Ca fait beaucoup de changements. Mais la conversation très enrichissante que nous avons eue m’a fait le plus grand bien : je ne suis peut-être plus tellement « dans le coup » en me dirigeant petit à petit vers la parentalité, mais je reste une pmette qui vous soutient à fond, qui parle à Loulou de tel article qui la touche tellement qu’elle ne sait pas comment commenter, ou de telle pmette qu’elle aimerait rencontrer en live parce qu’elle a l’air trooop sympa. 

 

Voilà, cet article n’est peut-être pas super intéressant pour vous^^ mais en tout cas, merci P’tit Hérisson, merci à ton chéri qui est génial aussi, nous avons hâte de vous retrouver soit par Sky*pe, soit pour les vacances de Noël (et promis, tu ne devrais plus voir Loulou plongé dans ses copies en arrière-plan^^) 🙂

Si moi ça m’a fait trop plaisir de voir P’tit Hérisson, j’imagine que pour vous toutes la rencontre d’hier a été magique ! J’en suis ravie pour vous ❤