Le come back

Depuis deux jours, je suis une vraie marmotte anémiée, donc je ne jure que par le sommeil. Mais dans mes sursauts de réveil, je voulais quand même vous tenir au courant. 

Déjà, MERCI pour vos petits mots, votre souhait a été exaucé, j’ai pu passer in extremis noël avec mon chéri, c’est tout ce que je demandais. Au moins ça…

Je vais résumer pour ne pas trop vous gaver de récits dégueu et sans intérêt. En gros, je suis tombée sur un interne qui visiblement adore les plats de spaghettis puisque ce n’est pas une écho endo que j’ai eu mais un touillage des plus…assurés. Une torture. Et ce c** a appuyé comme un dingue sur mon ovaire gauche, il a failli se prendre un coup de genou dans la tête (oui, sadiquement j’ai été vraiment déçu qu’il l’ait évité…ça lui aurai remis les idées en place). J’étais tellement mal que je tremblais comme une feuille, les jambes notamment. Loulou se retenait de pleurer (marre de voir sa femme souffrir…), me tenait fébrilement la main.

Le verdict : on pense à une infection. Cytotec pour évacuer les débris qui se coincent au col depuis l’expulsion du caillot (qui a donc bien re-provoqué les saignements…vie de merde) + pds complète + prélèvement vaginal (toujours pas eu les résultats, ça prend du temps).

Le Cytotec a été pris le 24, ça m’a fait un mal de chien, mais pas de saignements. VIE DE MERDE BIS! Pas de visite de médecin, l’équipe me dit que tant que je ne saigne pas, on recommencera le Cytotec en dosage plus fort. J’ai pleuré d’épuisement et de ras-le-bol et l’infirmière s’est cassée en me voyant pleurer. Très humain, très réconfortant.

Donc, comme je connais un peu la façon de faire réagir le personnel hospitalier (j’étais étudiante infirmière avant d’arrêter parce que c’était vraiment pas pour moi), j’ai attendu que Loulou me visite pour concocter une stratégie. La menace de l’arrachage de perf’ si le médecin ne se bouge pas le cul. Nan parce que quand on entend le bouchon de champagne sauter dans leur salle avec des rires et le médecin qui s’emmerde visiblement et qu’on me dit que s’il ne vient pas c’est parce qu’il est surbooké, moi ça me convient pas du tout. 

 

Après que Loulou ait transmis l’info de l’arrachage de perf en prenant un air très énervé, le médecin est miraculeusement apparu dans ma chambre, visiblement agacé. Il m’a dit qu’en gros il savait pas ce que je foutais là, qu’il ne comprenait pas pourquoi on m’avait donné du cytotec parce que tfaçon ça servait à rien. Et puis il ne comprenait pas non plus pourquoi on m’avait mise à jeûn pendant plus de 17h (euh coco, tu te rappelles que c’est toi qui valides ce genre de choses? Tu t’es bourré la gueule ou quoi?). II a pris Loulou pour un con en lui faisant comprendre que le boss, le roi du savoir c’était lui et pas un simple mec qui visite sa gonzesse qui n’a rien à faire ici. 

Il est reparti en disant qu’il me faisait les papiers de sortie. On était outrés d’être traités de la sorte. Et puis, le médecin est revenu, métamorphosé. Ce con là n’avait pas pris la peine de lire mon dossier, et le contexte de mon hospitalisation. Il était tout sourire, disant qu’il fallait prendre courage pour la suite, que c’était très rarissime qu’une fausse-couche ait à nouveau lieu et qu’il fallait se tourner vers l’avenir, bla bla bla, qu’on était courageux, etc (c’est ça, lèche-moi entre les doigts de pieds pour pas que je me plaigne à la direction tit con….). Je dois revenir dans 2 semaines pour faire un contrôle échographique, et savoir ce que le prélèvement a donné. 

 

Voilà ! Noël, on ne l’a pas vraiment vu passer, même pas du tout. On s’est maté un film, on s’est câliné, et au dodo. Noël, je l’ai tous les jours, mon homme est tout ce que j’ai de plus précieux sur cette Terre. 

On pense fort à vous et on espère que noël a été magique, que vous vous êtes senties toutes bien là où vous le fêtiez. Vous êtes des personnes admirables, vous formez toutes des couples forts et unis dans le meilleur comme dans le pire, vous détenez un rêve commun que vous nourrissez ensemble et pour lequel vous vous battez sans relâche. Je suis heureuse de vivre Noël en me disant que j’ai à mes côtés toutes ces belles personnes que vous êtes, dispersées géographiquement mais toujours à proximité pour me tenir compagnie. Joyeuses fêtes à vous toutes !

 

Publicités

9 réflexions sur “Le come back

  1. Incroyable… On n’est malheureusement pas encore au bout de nos surprises… Je suis quand même heureuse de savoir que vous avez pu passer noel tous les deux. Prends soin de toi. Bisous

  2. C’est vraiment terrible : il y a une double bataille. La nôtre, avec nos problèmes, nos épreuves. Et en face, le corps médical contre qui souvent il faut se battre alors qu’il devrait être à nos côtés. Tu as été courageuse de ne pas te laisser faire.
    Je ne suis pas à Paris en ce moment, mais ça m’aurait fait bien plaisir de déjeuner avec toi :), j’espère qu’une autre Pmette sera dans le coin. Gros bisous

  3. Mais c’est hallucinant cette histoire de Docteur !!! Quel c*n !!! Comment on peut se dire médecin et traiter les gens comme de la merde?? Je salue en tout cas votre courage à tous les deux… pleins de bises

  4. Déjà être hospitalisée c’est pas drôle alors quand en plus on te traite mal c’est vraiment désespérant.
    Tu arrives malgré tout à reconnaître le bonheur dans tout ça, qu’est l’amour que vous partagez tous les deux, et ça c’est très fort et très vrai.
    Bises

  5. Ohhh titpouce c’est honteux. Limite c’est de ta faute t’aurais pas dû être hospitalisée un jour de fêtes … Pffff bon le principal c’est quand meme que tu ailles mieux. J’espere que tout ca va vite se finir…
    Gros bisous à vous 2

  6. Quel connard ce médecin !! Tu devrais écrire à la direction de la clinique… Pffff En tout cas, j’ai énormément pensé à toi, ne sachant pas où tu passerais les fêtes. Finalement, je suis contente que tu aies pu les passer avec ton amoureux. Je pense que ce que tu dis dans ton dernier paragraphe est aussi valable pour toi Titpouce… Vous formez un couple uni dans les épreuves, vous êtes admirables de courage et vous vous battez sans relâche. Merci d’être toujours là. Bises. (PS: ta carte part demain! 😉 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s