Son coeur s’est arrêté…le nôtre avec.

Voilà, retour des urgences. C’est fini, mon bébé fait partie des étoiles maintenant. 

Et bizarrement, je vais avoir un pic de fréquentation sur mon blog parce que dans la souffrance c’est tellement plus facile d’aller lire un article, que quand on lit un article dégoulinant de bonheur. Bon appétit. 

Publicités

26 réflexions sur “Son coeur s’est arrêté…le nôtre avec.

  1. Je suis restée sous le choc après avoir lu ton billet. Je suis désolée, mais j’ai eu besoin de laisser reposer un peu avant de t’écrire. Je suis révoltée qu’on t’ait repris ton trésor. C’est si injuste… Que peut-on faire à part se relever et continuer? Mais comment le faire avec cette douleur qui, je l’imagine, doit être si forte? Je sais que tu n’es sans doute pas prête à y penser en ce moment… Il faudra laisser du temps au temps.
    Je suis avec toi en pensée pendant cette épreuve. Je suis aussi en deuil.
    Bises ma Titpouce

  2. Onesweetbaby dit :

    Tu ne me connais pas, j’avais découvert ton blog il y a quelques semaines, lu ton bonheur, découvert ton parcours et je m’étais félicitée que votre tour soit venu. Cette horrible nouvelle me choque, je suis très triste pour toi, la vie est injuste, je sors de l’ombre les larmes aux yeux pour te dire qu’il y a des inconnues que tu ne connais pas, qui ne te connaissent pas, mais qui t’envoient du réconfort et de tendres pensées, qui n’adouciront malheureusement pas ta peine. Plein de pensées

  3. il n’y a pas de mots pour soulager votre peine… tout ça est tellement injuste, tellement rageant… dnlp ne pourrait-elle pas lacher un peu? je suis tellement triste et désolée pour vous… je t’embrasse fort et vous souhaite beaucoup de courage..

  4. Ma Titpouce je n’y crois pas. C’est affreux, je suis sous le choc. Je viens juste de voir ton post, je regrette de n’avoir pu t’apporter tout mon soutien dès hier soir. Je viens de publier un post sur les fausses couches et je me sens affreusement mal de ce timing. Je ne sais comment te réconforter sinon te dire que je suis là pour toi, vraiment. Je t’embrasse fort fort fort et vraiment je suis là. Courage courage ma belle

  5. Tipouce, comme les mots me manquent… J’étais tellement heureuse de lire ton bonheur !! Ces douloureux moments sont si insupportables. Ne te retiens pas: exprime ta colère, ta tristesse, ta douleur. Hurle, crie, pleure !! Et surtout, ne pense pas aux autres. Le bonheur partagé peut être douloureux pour certaines, mais la souffrance l’est encore plus je pense… Bon courage à vous 2 dans cette épreuve. Bisous.

  6. Tipouce, les mots me manquent… Je veux seulement te dire que je pense a toi, a vous. Je vous embrasse. C’est une terrible et injuste épreuve de plus à vivre….

  7. Je suis horrifiée de lire ces mots, mots que j’ai écrit il y a quelques mois. Je sais que c’est horrible, que la douleur est si acharnée, que les jours à venir vont être si durs, que cette image de votre espoir va rester traumatisante… Je suis là, n’hésites pas. Je te promet qu’un jour tu seras reconnaisante envers ta petite étoile et qu’elle aura la place que tu lui auras choisi. Pour le moment c’est bien trop tôt. Faites attention à vous, sois indulgente envers toi… Je te serre dans mes bras. Bisous énormes

  8. Nat dit :

    Je suis ton blog dans l’ombre mais là je me dois de laisser un petit mot, une douce pensée face à cette terrible nouvelle que je lis…. La vie est tellement injuste et pour être passée par cette épreuve je sais la douleur physique et morale, qui marque au fer rouge….sois forte, soyez forts ton homme et toi.
    Biz

  9. Non titpouce. Ici personne ne se rejouit de ta souffrance. J’étais heureuse que tu ais pris le train. Mais je ne peux te laisser seule dans ce moment là. Moi vos soutiens quand je suis dans le gouffre ce sont les nombreux commentaires qui m’aident. Je me sens moi seule avec ma souffrance. J’espère que tu nous crois. Je suis désolée pour toi pour vous. Bisous

  10. C’est pas possible … Je suis tellement désolée .. Quand j’ai vu ton titre j’ai eu mon coeur qui s’est serré et là franchement j’en ai les larmes aux yeux. P*tain de m*rde mais que la vie est injuste

  11. Oh merd*. Je suis vraiment vraiment et sincèrement désolée… Je ne sais pas quoi écrire tellement tout me parait futile mais si jamais tu veux parler, tu connais mon adresse. Je t’embrasse bien fort

  12. Je suis choquée.
    Choquée.
    Tit’poucinette je suis choquée… je pense à toi et à ton hôm et je sais que je n’imagine que partiellement votre douleur…..
    Je voudrai te donner de la douceur et retirer une partie de ta peine mais il n’y a que le temps et votre amour qui permettra de traverser cette épreuve de folie…
    Je te fais des bises….. plein de bises….

  13. Oh non tipouce … Tu sais à quel point j’étais heureuse pour vous, quel tristesse et quelle peine a la découverte de cet article. Je n’ose imaginer dans quel état vous êtes. Saches que je pense très tendrement à vous. La vie est tellement vache, vous ne le méritez pas. Courage à vous 2 pour vous relever et reprendre des forces. Je t’embrasse très fort.

  14. Même si je restait discrète, je continuais à te lire et j’étais heureuse pour vous.
    Là, je ne peux rester muette et je sors de mon mutisme pour vous dire que toutes mes pensées vous accompagnent.
    Je vous embrasse très fort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s