Bonheur et Frustrations

Il y a facilement 1 an de cela, j’étais tellement persuadée qu’on aurait bientôt bébé, que j’avais eu la folie d’acheter un livre de menus adaptés pour femmes enceintes, au fil de la grossesse.

Au fur et à mesure que les mois avançaient, ce livre devint vite pour moi un fardeau plus qu’un espoir. Je le cachai dans un tiroir, tout au fond, pour ne pas avoir à le feuilleter encore, avide et envieuse de me préparer des bons petits plats pour mon bébé et moi.

Je commence tout doucement à me ré-intéresser à la nutrition, pour manger bien équilibré durant cette grossesse en laquelle je crois de plus en plus. Et c’est alors que je me suis souvenue de ce petit livre, et les larmes de joie sont montées. Enfin, ce livre est pour moi. Enfin, je ne suis plus comme une intrus, une voleuse de livre qui aurait pu servir réellement à une femme enceinte quand moi j’étais désespérément vide ! Enfin, chaque mot me concerne.

Le Bonheur ne faisait plus partie de mon vocabulaire depuis longtemps. J’étais heureuse d’être aux côtés de mon mari, pour rien au monde je n’aurais voulu minimiser la beauté de notre histoire. Mais ce bonheur qu’on a tant attendu m’a rongé ma joie de vivre pendant longtemps. Et voilà que depuis un peu plus d’une semaine, on se sent revivre.

Loulou, cet homme si charmant et si amoureux qui partage ma vie, revit. Je revois enfin dans ses yeux la joie, l’envie de sautiller partout tellement il est heureux, parce qu’il va être papa, parce qu’il peut couvrir de baisers un ventre enfin rempli de vie ! Parce qu’il peut marquer à chaque fin de ses textos : « Je vous aime ». J’en pleure encore à cet instant où je vous écris, parce que ce moment je l’ai tant et tant imaginé dans ma tête en plein traitements, en plein élan vers une autre tentative qui s’avérait peu de temps après infructueuse.

 

On a fait ce constat ensemble, qu’on était enfin heureux, que ça faisait bizarre de trouver une sérénité dans notre foyer, qu’on avait l’impression de vivre un rêve tellement notre cœur est léger. Bien sûr, le bonheur pourrait s’évanouir en un instant me diriez-vous, mais ce bonheur pour le moment il est là, et nous voulons croire que quelqu’un là-haut veille sur nous. Je sens une vague puissante d’amour déferler de mon cœur jusqu’à mon petit. Je l’aime d’une force indescriptible, et je sais que son papa l’aime tout autant, il profite que je m’endorme tôt le soir pour parler à notre bébé, ou nos bébés.

 

Mais je pleure aussi en pensant à vous (même si je sais que vous me direz que vous êtes heureuses pour nous, vous êtes si gentilles <3), Loulou me prend dans les bras et m’apaise et me dit, inquiet, qu’il aimerait tant voir toutes ces femmes qui se battent à nos côtés être heureuses et comblées. J’aimerais que la vie vous gâte, j’aimerais qu’elle vous offre ses bienfaits, je voudrais tant que vous soyez consolées de vos blessures si profondes, que vous n’ayez plus à supporter tant d’indifférence, tant de fausse sollicitude, tant de maladresse… . Mes amies, je voudrais frapper à toutes vos portes, vous rendre visite, vous redonner du courage, prendre le temps de vous écouter une à une pour vous porter autant que je le peux. Je voudrais tant vous faire sourire au lieu de vous causer ce pincement quand vous lisez mon début de bonheur. Oh ! si je pouvais, j’irais fermer le clapet à tous ces cons qui minimisent vos peines, je viendrais avec vous supporter les repas de famille et vous raconter des blagues toutes pourries pour vous détendre un peu.

 

Je voudrais tant vous parler de tous les petits changements qui s’opèrent doucement en moi… . Mais j’ai peur de raviver des blessures, et au vue de ce qu’a subi Boule de Mousse récemment avec des commentaires amers de pmettes usées par leur parcours, je pense que je me tairai peu à peu.

J’espère de tout mon coeur que ma grossesse ne m’éloignera pas de vous, que je ne perdrai aucune de votre précieuse amitié en chemin. Je vous aime très très fort. 

Publicités

42 réflexions sur “Bonheur et Frustrations

  1. Madame Plume dit :

    je suis tellement contente pour toi. pas d’inquiétude, on vivra tes billets comme si c’était notre histoire pour savoir un peu, ce que c’est. et peut être, même le vivre ensemble, au même moment? Pas d’inquiétude et pleins de bonheurs à vous 2 et demi. bisous!

  2. J’ai vu de la lumière, alors je suis rentrée et ce que j’ai trouvé m’a profondément émue… Félicitations tipouce !!! Que ça fait plaisir !!! Et vive la Belgique !!!

    • ^^ d’accord, d’accord 😀 tant que je suis assurée que vous ne vous sentez pas blessées ou offensées que « j’expose » mon bonheur, alors je raconterai.
      Je t’embrasse

      PS : n’hésite pas à me dire si t’as envie de skyper un de ces soirs !

  3. Coucou Titpouce, ton article est beau et émouvant… Il paraît que le bonheur est contagieux (oui oui) donc en écrivant de jolies choses, tu ne peux que faire le bien autour de toi. Bises et surtout profite !

  4. Très joli billet… C’est vraiment émouvant, je vous envie tellement. Je ne suis pas jalouse… J’éspère juste avoir moi aussi la chance d’être enceinte. ça doit être tellement bouleversant.
    Prends bien soin de toi / vous.
    Bises.

    • Je sais ce que tu veux dire, et je comprends ton envie et le chagrin qui s’y mêle. J’espère petite boupe, que ton parcours va bientôt s’arrêter non pas à cause d’un échec de FIV4, mais parce que tu auras une ou deux jolis petits anges au creux de toi. Ce sera à toi de nous dire ce que tu ressens ❤
      Prends soin aussi de toi surtout.
      Je t'embrasse

  5. Tu, pardon vous, venez de me combler de bonheur ! Si si je t’assure. Ce billet transpire les larmes de bonheur qui ont coulées en l’écrivant, je me trompe ? Profitez bien, et merci pour ces si jolies pensées. Bises

    • Non, tu ne te trompes pas, j’étais pire qu’une fontaine^^ merci à toi d’être toujours à mes côtés pour partager ces nouveaux moments. Je t’embrasse fort ma Bounty

  6. De la même façon que je le disais à notre boule de mousse nationale, je te le dit haut et fort : ne nous laisse pas sur le bord du quai toutes seules pleines du vide que vous nous aurez laissé…. le parcours de la PMA inclut la grossesse et vos aventures me portent vers l’avant, me tirent vers le haut bref….. je suis SIN-CERE-MENT heureuse de vous lire et de votre bonheur enfin trouvé…. je suis illuminée par les rayons que vous dégagez dans chacun de vos jolis billets (là où les nôtres ne peuvent pas souvent être autre chose que rageurs et parfois dépressifs) …. Merci de rester encore un peu dans la cour avec nous…. Bises (à vous trois/quatres et + peut être 😉 )

    • D’accord ma tit’Céline, je resterai tant que mes posts vous donnent de l’espoir et de la joie.
      Trois, soit. Quatre, oui, pourquoi pas? Mais +??? NAN ! :D^^
      Gros bisous

  7. Tu as écrit un super article !! Moi j’aime lire que des centres s’arrondissent !! Bah oui, on se bat pour ça alors de voir nous les pmettes sortir de là, moi je suis contente. Bien sur toujours en se disant « ah j’ai hâte que ce soit moi!! » Mais lire des parcours qui réussissent à moi en tout cas, je ne parle pas pour les autres, cela me fait du bien ! Je t’embrasse fort et encore merci pour ton bel article et tes mots bienveillants !

  8. lisette84 dit :

    Tu sais, tu décris tant ce dont on rêve. Comment on pourrait te reprocher ce bonheur? J’aime le lire moi, parce que ça me conf

  9. Ah ben voilà, maintenant je pleure aussi avec toi, tsss. Tu es adorable, un amour, ton homme est tout bienveillant aussi. Profite de ton bonheur, on se rattrapera quand nous aussi on aura notre + 😉 (eh oui j’ai l’intention de devenir une grosse dinde)
    Allez, parle nous de ces changements, j’ai hâte de savoir ce qui m’attend! (égoiste que je suis)

  10. J’en suis toute retournée !! Merci pour ces jolies pensées pour celles qui sont encore sur le quai 🙂
    Et remercie ton Loulou aussi, de penser à nous.
    De gros bisous à vous ❤

    • C’est tout à fait naturel de pense toujours à vous, vous êtes vraiment chères à mes yeux 🙂 quelles que soient les étapes à passer, tu auras toujours une Titpouce pour te coller les bask’ ! 😀
      Je transmets le message à Loulou.
      Pleins de bisous également ❤

    • ^^ en ce moment, c’est Loulou qui cuisine pour moi, alors je vais me laisser servir 😀
      Bon et toi ma jolie…t’as subie encore fesse bouc ! GRRRRR. Dis-moi qui c’est, je suis suffisamment en mode « grrr » pour lui péter sa tronche de cake !!

    • Je vote pour « tôt », c’est un gars plutôt sympa qui n’aime pas que les choses traînent. « Tard » essaye de gagner des voix avec son « mieux vaut Tard que jamais », mais c’est nullissime comme campagne !! Ahem…des fils se touchent, j’en ai bien peur^^
      Merci à toi cendrillon, tes petits mots sont très touchants. Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s