RSS

Le revers de la médaille (2)

06 Août

Il fallait bien une suite à cet épisode familial, celui où Loulou appelle son père pour avoir certaines explications. Loulou était très calme, il avait envie de garder de bonnes relations avec sa famille, je l’y encourageai, mais je voulais qu’on rétablisse la vérité quant aux mensonges divulgués à mon encontre. 

 

Seulement, Loulou avait beau être dans de bonnes dispositions, il en fut autrement de son père. Et malheureusement, quelques minutes à peine après avoir composé son numéro, je le vis dans une grande détresse. Son père le massacrait par des mots toujours plus méchants les uns que les autres, il n’y avait aucun amour dans ses paroles, aucune volonté de se remettre en question, de voir le pétrin dans lequel il nous avait plongé. Rien. 

Il me fut insupportable de voir les yeux de mon époux perdus dans le vide, fatigués et en colère. Je saisis le téléphone, Loulou n’eut aucune résistance, il fut soulagé que je prenne le relais. Son père criait, il voulait qu’on écoute ses bons conseils, sa morale exacerbée d’aller voir un psy parce qu’on est trop cons pour ne pas s’émerveiller et gagater devant les bébés des autres. Je n’eus que le temps de dire : « cette fois, c’est toi qui va m’écouter. Tu dis que ça fait des années qu’on ne s’est pas eus au téléphone, tu exagères à peine, ça va ! Tu vas arrêter de nous traiter comme ça, STOP ! » (je paraphrase, c’était tellement court comme « échange » que je ne me rappelle plus trop bien, mais l’idée est là). Il m’a raccroché au nez. Je rappelle, il me dit juste : « laissez-moi mourir tout seul ». Victimisation à l’état pur, c’est nous qui en avons bien bavés, et c’est nous les bourreaux de sa pauvre petite vie ! 

J’étais hors de moi ! qu’il me traite comme ça, soit, il me pifre pas, tant pis. Mais qu’il traite son fils de cette façon, c’est inacceptable. Loulou a compris par lui-même quel était le vrai visage de son père, et à quel point son beau-père avait été bien plus un père pour lui que son propre père. Ma belle-mère a pris le temps de discuter avec lui au téléphone (le père de Loulou et sa maman son divorcés depuis 10 ans), de le rassurer, de lui montrer tout son appui.

Et mes parents ont été adorables. Ces parents que j’avais dû perdre pendant 1 an car ils n’acceptaient pas mon Loulou, ces mêmes parents avec qui il y a eu une sincère réconciliation, ces parents qui avant ne nous auraient pas apporté tout le soutien nécessaires, ceux-là même qui à présent sont un soutien inébranlable, fait de franchise, de douceur, et d’amour. Ils sont présents plus que jamais, je redécouvre tout l’amour qu’ils ont pour moi, et aussi pour Loulou. Ils ont été ravis pour nous d’apprendre que nous passions par le don, que ça allait vraiment bien, qu’on reprenait notre souffle. 

Ils nous rassurent chaque jour, nous disant que ce bébé est très très attendu de ses grands-parents, et que pour eux il sera autant mon bébé que le bébé de Loulou, quoi qu’il arrive. Il y a dans chaque blessure, du mauvais, et du bon. Dans l’adversité, on se trouve aussi des alliés puissants. Là où on ne soupçonne pas une petite lueur d’espoir parmi l’obscurité qui nous entoure, il est des personnes qui allument un brasier tout entier pour nous aider à retrouver de la sérénité, de la sécurité.

 

Ils ne lisent pas mon blog, mais je ne les remercierai jamais assez d’être de vrais PARENTS, un papa avec qui on peut parler de tout, une maman qui pleure avec sa fille devant un résultat négatif, un beau-papa qui se montre totalement disponible si Loulou a besoin de lui, une belle-maman qui le prend dans les bras et qui dit qu’il sera un merveilleux papa, très bientôt. 

 

On perd à la fois une famille qui nous était chère (même s’ils ont été monstrueux, avec le recul je n’éprouve pas de rancune, je les plains d’être noyés dans une telle méchanceté…), mais on gagne toute une armée à nos côtés pour nous aider à avancer et à gagner notre combat pour la vie. 

Publicités
 
10 Commentaires

Publié par le août 6, 2013 dans claques, IAD à la Maison des Lutins...

 

10 réponses à “Le revers de la médaille (2)

  1. Tounette

    août 8, 2013 at 11:07

    Bonjour Titpouce!
    Je viens de passer un moment à lire ton blog, et je continuerai par la suite. Tu m’as fait pleurer, tu m’as fait rire.
    Nous vivons toutes des moments extrêmement difficiles, mais le soutien familial est primordial. En espérant que le père de ton mari se rende un jour compte de ses erreurs. Par contre, tes parents et tes beaux-parents ont des gestes magnifiques envers vous et il est vraiment important que vous vous nourrissiez de ça pour avancer dans l’aventure PMA.
    Et quelle prise en charge en Belgique! Super!
    Je vous souhaite plein de bonnes choses pour la suite et vivement septembre alors 😉
    Tounette

     
    • titpouce

      août 8, 2013 at 12:09

      Oooh merci beaucoup Tounette, ton message me touche vraiment ❤
      Tu as raison, nous avons un soutien important de la part de ma famille, et c'est toujours aussi bon de pouvoir se dire que nous ne sommes pas seuls.
      Allez, c'est rien que parce que c'est toi, tu vas avoir l'exclusivité : nous avons eu un coup de fil ce matin, de la Belgique, ils ont trouvé notre lutin 🙂 nous pourrons donc bel et bien commencer les IAD en septembre !! 🙂 hiiiiiiiiiiiiii !!!! ^^

      Gros bisous

       
      • Tounette

        août 8, 2013 at 12:35

        C’est génial!!!
        je file lire ton billet maintenant !!! 😉

         
  2. Kaellie

    août 7, 2013 at 10:49

    J’ai de la peine pour Loulou. Je vois combien mon père souffre d’un lourd conflit avec sa mère et son frère alors j’imagine à quel point c’est dur quand on a besoin d’eux et de leur soutien…
    Heureusement, ta famille est là, à vos côtés et c’est une chance !!
    Je t’embrasse !!

     
    • titpouce

      août 7, 2013 at 4:32

      Oui, c’est très dur pour lui, mais c’est à la fois un soulagement qu’il ressent, il n’en pouvait plus parce que dès qu’il avait son père au tel, c’était pour l’entendre dire des saletés sur son ex-femme, donc la maman de Loulou.
      Beaucoup de choses les séparaient déjà, mais ça reste douloureux pour lui, c’est indéniable.

      Comme tu le dis, ma famille est là, et je sens que ça lui apporte du réconfort, je le vois s’appuyer sur leur soutien, et rayonner de joie malgré tout.

      Je t’embrasse aussi bien fort Kaellie

       
      • Kaellie

        août 8, 2013 at 7:46

        Je comprends. Mon père est soulagé aussi que l’abcès soit crevé, même si c’est douloureux, ça va lui permettre d’avancer.
        De gros bisous à vous deux 🙂

         
  3. laqueteduplus

    août 6, 2013 at 5:09

    j’ai les larmes aux yeux. Le soutien de tes parents est tellement fort ! C’est beau et bravo à eux. biz

     
    • titpouce

      août 7, 2013 at 4:34

      Tu as raison, c’est beau, je réalise la chance que nous avons de les avoir. Comment vas-tu toi? 🙂
      Bisous

       
  4. MadameHiberne

    août 6, 2013 at 3:08

    Quelle superbe conclusion ! Je suis vraiment sincèrement peinée pour toi et encore plus pour ton mari car c’est lui que cela doit toucher encore plus. Mais je suis ravie que vous ayez ce beau soutien à coté, vous allez pouvoir vous appuyer sur ta famille quand vous en aurez besoin. Les gens changent on dirait, je souhaite qu’avec le recul ton beau père soit capable de reconnaître ses torts.
    Gros bisous
    PS : bien eu ton mail (et répondu)

     
    • titpouce

      août 7, 2013 at 4:38

      Oui, mon mari est peiné…disons que plusieurs sentiments se bousculent. Il est soulagé parce qu’il n’aura plus à entendre toute l’aigreur qu’a son père sur les gens et la vie en général. Mais c’est toujours une souffrance de ne trouver aucun appui en son propre père 😦
      On se dit que les choses peuvent changer, avec le temps, tout n’est pas définitif et irréversible, heureusement.
      Grooos bisous !

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :