RSS

Hospitalisation et adieux

15 Juin

14/06/2013

Mes chères lectrices, j’abrège le suspense : j’ai fait de l’hyperstimulation. Je me suis laissée un peu d’espoir après tout ce que j’ai entendu sur l’hyperstim et un début de grossesse : je dois faire partie de l’exception qui confirme la règle. Je ne suis pas enceinte. Voilà.

Le rêve prend fin, le miracle n’était que passager, il était là juste pour me rappeler que c’est possible, mais pas pour nous. Le miracle était là pour me vendre du rêve, et repartir tout aussi sec. Alors que je suis là, dans ce lit froid, toute seule, je ressens à nouveau ce sentiment glacial de n’être qu’une coquille vide. Je ne suis qu’une coquille vide. Et je le serai encore pendant des mois, et des mois.

L’infirmière qui m’a annoncée le résultat négatif a été délicate, c’est déjà ça. J’ai essayé de garder la face, bien que juste avant qu’elle sorte de la chambre je commençais à craquer.

Je m’attendais à ce négatif. Ce qui me fait mal, ce qui cause mes larmes, c’est de réaliser que c’est FINI. Il n’y aura plus jamais de mininous en devenir, de nos deux gamètes. Et ce qui me blesse plus que tout, c’est que mon mari me dise : « je ne sers plus à rien. Tu dis que tu te sens être une coquille vide, eh bien moi c’est pareil. Et ça sera toujours ma blessure ».

Ce fut comme une décharge électrique haut voltage pour moi. J’ai décidé de retenir mes larmes quitte à pleurer une fois qu’il sera parti. C’était vital pour lui, je l’aime plus que tout, cet amour me motive à me dépasser pour l’amour de ma vie.

Nous avons dressé une liste plus positive :

–         Ce temps où il n’y aura AUCUNE tentative, ce sera un temps de repos, de ressourcement, un repos bien mérité après toute cette période où le mot PMA était sur nos lèvres chaque jour.

–         Je pourrai enfin prendre soin de moi, faire un petit régime pour éliminer le poids que j’ai pris depuis le début des traitements (8 kilos…).

–         Il pensait être inutile, cela m’a fait réfléchir. Il dit qu’il ne peut m’offrir d’enfant, mais c’est faux, il m’a offert 6 merveilleux embryons, 6 petites étoiles qui illumineront notre ciel d’espoir.

–         Je pense que les pmettes qui ont leur homme OATS, elles sont confrontées à la souffrance de ceux-ci. Je ne sais pas comment vous réagissez, comment vous les aidez à les revaloriser. Mais outre les conversations qui se veulent être rassurantes…il y a aussi la valorisation en faisant un câlin, je veux dire un CALIN. Pour un homme, c’est important de donner du plaisir à sa femme. Mais pour un homme qui souffre et se sens inutile (il en vient à détester cette partie de lui…), c’est essentiel de comprendre que cette partie corporelle qui cause son plus grand chagrin, peut aussi causer sa plus grande joie. N’y voyez aucun ton coquin, je me contre-fiche de ma libido, ce qui me motive à parler de tout ça, c’est mon amour pour lui. Eh bien…nous avons fait un CALIN, dans cette petite chambre d’hospi. Et…oui, c’était risqué, mais les infirmières avaient fait tous les soins et m’avaient dit que je serai tranquille. Alors voilà, pimentons notre vie amoureuse, et donnons-lui une vague de fusion après cette brisure supplémentaire.

Nous souffrons plus que tout. Mais nous nous aimons aussi, plus que tout. Alors nous continuerons de nous battre, hors-frontières, main dans la main.

Publicités
 
7 Commentaires

Publié par le juin 15, 2013 dans FIV ICSI 2

 

7 réponses à “Hospitalisation et adieux

  1. cindy

    septembre 21, 2013 at 11:15

    mon homme est azoospermie alors je comprend bien tout ce que tu veux dire…ca va que au cecos de nice tout c’est fait assez rapidement grace au cousin de mon homme qui as fait un don et qui nous as permit de monter sur la liste d’attente…!!! et puis comme tout le monde me le répète souvent vous etes jeune vous avec le temps…je crois que c’est la phrase qui m’enerve le plus oui on est jeune on as 28 ans mais ca fait 6 ans que j’ai arrété la pillule on as 2 ans de pma et de cecos derriere nous 3 iad et une fiv toute negative alors merde hein plus envie d’attendre moi maintenant…!!!!

     
    • titpouce

      septembre 23, 2013 at 11:50

      De toute façon, on n’a rien à justifier sur nos choix de vouloir un enfant à tel moment et pas à celui qu’on voudrait pour nous ! Ces gens-là me gonflent ! grrrr

      C’est vraiment beau que le cousin de ton homme vous ait aidé de cette façon. Et du coup, vous en êtes où pour le don? As-tu un blog que je puisse visiter?

       
  2. Titine7831

    juin 17, 2013 at 9:20

    La culpabilité de son homme OATS je connais également… Les traitements de pma ne sont déjà pas évidents à vivre (contraintes organisationnelles, effets secondaires…) mais avec un partenaire qui culpabilise de vous imposer de vivre tout ca, c’est encore plus dur…
    Heureusement qu’il y a beaucoup d’amour…

     
  3. damelapin

    juin 15, 2013 at 8:04

    Je suis désolée pour vous 2. Mais ton post est beau, dans la manière de décrire l’amour entre vous 2, que cette épreuve vous rend plus forts… Mon homme n’est pas OATS mais térato. Il n’en parle pas, il est persuadé que ça va marcher, et si ça ne marche pas, il veut continuer plus loin dans les FIV. Donc le dialogue n’est pas le même. Mais si un jour, on lui disait « Monsieur stop, ce n’est pas la peine », il m’a confié qu’il réagirait très mal. Et à mon tour je serai là pour lui. Bisous à vous 2, et prenez soin de vous surtout

     
  4. Bichon Rose

    juin 15, 2013 at 8:00

    Je suis désolée pour vous.
    On sent à travers tes écris l’amour qui vous lis.
    Mon Bichon est aussi Oats, et c’est lui qui est positif, il y croit, il me rassure énormément. Par contre il ne se sent pas dévalorisé par son infertilité, peut être qu’il ne me l’exprime pas, il a du mal a en parler, il me dit qu’il a encaissé, mais je sais qu’au fond il en souffre terriblement.
    Prenez soin de vous, faites des CALINS, prenez du plaisir, ça fait tellement de bien 😉
    Bisous

     
  5. Marinette1974

    juin 15, 2013 at 5:12

    Je suis très triste d’apprendre cette nouvelle. Ton attitude avec ton homme est merveilleuse, je vous imagine très amoureux.
    Je te fais de très gros bisous ma belle.

     
  6. impatiente75

    juin 15, 2013 at 4:50

    Ma belle, tu es bien courageuse et malgré toute cette épreuve, je trouve votre amour fort. Je reste persuadée que vous aurez votre bébé… Mon homme est également Oats, et c’est vrai que c’est compliqué car mon homme n’arrive pas toujours a en parler. Prends soin de toi, prenez soin de vous pour bientôt vous relancer ensemble. Gros gros bisous

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :