« Madame, vous venez de faire un choc anaphylactique, quelques minutes encore et c’était l’arrêt cardiaque »

Le titre est une mise en bouche un peu spéciale. Mais c’est ce qui m’est arrivée lundi. 

Remise dans le contexte :

Samedi, j’ai été prise d’un gros mal de gorge, et une violente température. J’ai attendu dimanche pour voir un médecin de garde, je ne tenais plus. Je préviens ce ‘médecin’ de ne surtout pas me prescrire de médocs avec de la pénicilline ou anti-inflammatoires, car j’y suis extrêmement allergique (oedème de Quincke). Elle fait quoi? Dans le mille cher lecteur, elle me prescrit un médoc interdit aux allergiques à la péni (ça ne touche que 10% des cas sur le médocs, mais l’hosto m’a dit qu’il n’y avait aucune excuse étant donné que mon allergie est avérée depuis que je suis nourrisson, je n’avais aucune chance d’y échapper), et……un anti-inflammatoire !!

 

Lundi midi, je me regarde dans le miroir, et je vois mes joues en feu, telles que je les connais bien quand je fais un début d’oedème. Je prends mon aéri*s, mais mon homme tient à appeler le samu quand même, pour être sûr que je ne dois pas aller à l’hosto. Et il a eu une initiative qui m’a sauvé la vie. 

On m’envoie les pompiers, ça va encore. Mais sur la route, c’est le drame. Je fais un choc anaphylactique, j’arrive à l’hopital avec plein de monde qui court autour de mon brancard, m’emmenant en réa, où je perds connaissance. 

Je me réveille avec un masque, des perfs, branchée de partout pour mon coeur qui a beaucoup souffert. J’apprends alors par le médecin de réa que si j’étais arrivée quelques minutes plus tard, c’en était fini de moi. Que j’avais eu vraiment beaucoup de chance, mais que mon coeur avait souffert, que mes poumons s’étaient collés, ainsi que ma gorge. Oua….

 

Je suis restée hospitalisée jusqu’à aujourd’hui, où je vous passe tous les moments très difficiles que j’ai vécu (assistance respi, pds très mauvaises, etc etc), mais je peux vous dire que ça a été une drôle de période pour mon mari et moi. Me dire que j’aurais pu mourir, qu’il suffisait de peu, que tout aurait pu basculer si vite, c’est vertigineux. 

Bien entendu, nous ne laisserons pas cette connasse de ‘médecin’ s’en tirer comme ça, nous allons porter plainte, l’hôpital se met à notre disposition pour fournir les infos nécessaires. Mais celle-là, je la traînerai en justice s’il le faut pour qu’elle paie ce qu’elle m’a fait, ce qui aurait pu m’être fatal. Je veux que justice soit faite, et qu’elle n’exerce plus pour éviter que d’autres patients souffrent ou même meurent à cause de sa négligence. 

 

Je vis….c’est beau de pouvoir le dire, et l’écrire. 

Publicités

17 réflexions sur “« Madame, vous venez de faire un choc anaphylactique, quelques minutes encore et c’était l’arrêt cardiaque »

  1. cindy dit :

    bonsoir

    je viens de te tomber sur ton blog….mon dieu mais quelle conne (pardon pour la vulgarité ) je suis allergique a la pénicilline aussi et plus jeune un medecin m’avait prescrit du clamoxil heureusement que ma mere s’en ai rendu compte…non mais franchement elle avait quoi dans la tete…(apparement pas grand chose ouais je me fais les question reponse)

    bon je file lire le reste

    bisous

    • Non en effet, elle ne devait pas avoir grand chose dans le caillou 😉 Heureusement que ta mère s’en était rendue compte, ça aurait pu être fatal…. . C’est là qu’on voit que notre existence est fragile et que des gens peuvent nous tuer du jour au lendemain à cause d’une « erreur » médicale.

      Bonne lecture, tu vas en avoir beaaaauuuucoup ! 🙂

      Bisous

  2. Bounty Caramel dit :

    J’en reviens pas. C’est de la folie ce qui t’es arrivé. Punaise, tu es en vie, alors que la vie vienne à toi… Bisous

  3. Mon Dieu quelle histoire !! Bon, l’essentiel c’est que tu ailles bien, c’est sûr, mais en effet il ne faut pas en rester là avec ce « pseudo » médecin… Comme toi et Kaellie, je suis allergique à la pénicilline, ça fait froid dans le dos… Bises, repose-toi bien.

    • je crois qu’il y a vraiment de plus en plus de personnes qui sont allergiques à la péni, c’est bizarre tout de même. Avec tout ce petit monde là, ils pourraient un minimum se renseigner ces cons de ‘médecins’ avant de prescrire n’importe quoi !
      Je me repose, pas de souci 😉 merci pour ton message Miss Impatiente, pleins de bisous

  4. Une histoire qui fait froid dans le dos. La vie doit avoir un goût nouveau après une telle mésaventure. Prends bien soin de toi (puisque, apparemment, on n’est jamais mieux servi que par soi-même ou par son homme.)

    • oui j’ai encore beaucoup de mal à réaliser la gravité des choses, c’est très étrange ! Mais c’est vrai que du coup, j’ai pris conscience que la vie est vraiment précieuse et fragile. C’est surtout mon homme qui m’a dit, les larmes aux yeux, que la vie est vraiment différente depuis qu’il a failli me perdre.
      Promis, je me repose et me requinque 😉

  5. Ha merde !! Mais comment c’est possible qu’un médecin fasse une connerie pareille !! Surtout que tu lui as dis hein, c’est pas comme si c’était juste marqué sur un bout de papier !!
    Je suis en colère pour toi car je suis moi aussi allergique à la pénicilline et ton horrible mésaventure me fait prendre conscience que je ne peux faire confiance à personne finalement…
    Quand je vivais au Canada, j’avais un bracelet qui indiquait mon allergie, utile en cas d’accident, au cas où je serais inconsciente. Je l’ai perdu à mon retour en France mais là, ton histoire me donne envie d’en retrouver un.
    Vous avez bien raison de porter plainte et c’est une chance que l’hôpital soit derrière vous.

    Rétablis-toi bien surtout !!
    Des bises de réconfort et de soutien ❤

    • Eeeh oui, je lui ai dit et redit qu’il ne fallait surtout pas me prescrire de la péni ou des anti-inflammatoires car je fais des oedèmes de Quincke. Elle m’avait fait tout un speech pseudo-professionnel pour me montrer qu’elle savait bien faire la différence entre les familles de médocs etc. Quelle conne !!
      Et je te confirme qu’on ne peut faire confiance à personne, un autre médecin m’avait fait le coup 2 fois quand j’avais 15 ans, ce qui m’avait valu un merveilleux séjour d’une semaine à l’hôpital.

      Je savais pas que les bracelets indiquant les allergies existaient, c’est intéressant. Il n’y aura pas assez d’un bracelet pour marquer toutes mes allergies, mais je crois que je vais finir par me les faire tatouer ha ha 😀

      Merci en tout cas pour le réconfort apporté, je vais vraiment mieux, le moral est au top car je suis chez moi, j’ai retrouvé mes repères et ça c’est trop bon ! Bises ❤

    • oui la c’était très chaud ! Je me rends compte qu’on peut mourir très vite, tout peut basculer d’un coup d’un seul. Mon homme a vraiment géré, il a été encore une fois mon ange gardien.

    • J’hallucine encore moi-même 😀 on dirait un scénario d’une série « Urg*nces », on pense que c’est le genre de choses qui arrivent aux autres !
      T’inquiètes, je me porte bien mieux, les choses se rétablissent 🙂 merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s